Accueil du site > Presse > Projets MAM > Projet MAM Gorron, 53

Projet MAM Gorron, 53

Un double projet innovant pour la garde des enfants

mercredi 23 juin 2004, par Maryvonne Papouin

Suite à une réflexion sur la petite enfance sur le secteur de Gorron, des assistantes maternelles dont Véronique Morisset et Maryvonne Papouin sont allées avec le maire Jean-Marc Allain découvrir une expérience à Lyon où des assistantes maternelles travaillent ensemble à l’extérieur de leur domicile.

A cette époque, il était projeté de créer à Gorron une halte garderie avec le SIVM. Menée au niveau départemental, la réflexion s’oriente vers la création de petites maisons, structure n’existant pas sur le département. Ce projet montre la possibilité à des assistantes maternelles d’accueillir des enfants à l’extérieur de leur domicile privé et de se regrouper en un lieu commun à deux ou trois, afin d’offrir aux parents une diversité de modes d’accueil. Les enfants seraient ainsi accueillis dans une petite maison par 2 ou 3 professionnelles (assistantes maternelles non permanentes). La réalisation pourrait se faire en partenariat avec les collectivités, les élus, les organismes sociaux et les professionnels.

A Gorron, un projet halte accueil est également à l’étude : afin de coller au mieux à la réalité des besoins, une halte accueil pourrait être annexée à la petite maison afin d’y accueillir ponctuellement les enfants qui ne bénéficient pas d’un mode d’accueil régulier. Cet accueil occasionnel pourra se faire pour diverses raisons familiales ou professionnelles telles que rendez-vous, travaux saisonniers, activités de loisirs des parents La halte-accueil ne concurrencera pas le travail des assistantes maternelles soulignent les responsables.

« Le projet est bien avancé sur Gorron d’où le souhait de rencontrer les élus et les informer sur ce projet innovant sur des territoires ruraux comme le nôtre » soulignait vendredi après Jean-Marc Allain lors d’une réunion des élus du secteur à laquelle participait M. Arthuis président du Conseil général et M. Dutertre président de la commission solidarité au Conseil général.

Lors de cette rencontre de vendredi, deux assistantes maternelles Mmes Morisset et Papouin ont présenté ce double projet. « Le Conseil général est favorable à ce projet expérimental car nous considérons que ce qui va conditionner l’enracinement des familles (et l’implantation de nouvelles) en Mayenne, c’est la qualité de l’offre d’accueil des jeunes enfants. Le concept est juste, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher ce projet de voir le jour. Le conseil général est prêt à accompagner ce projet » commentait notamment M. Arthuis. M. Dutertre a, quant à lui, assuré les assistantes maternelles de son soutien dans ce projet.

Source : le Courrier de la Mayenne

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License