Accueil du site > Presse > Projets MAM > L’ILE Ô BAMBINS (Orthez, 64)

L’ILE Ô BAMBINS (Orthez, 64)

mardi 16 novembre 2010, par Maryvonne

Pour répondre à la demande, des assistantes maternelles s’associent afin de proposer, dans quelques mois, une maison spécifique en pleine ville : « L’île ô bambins »

Avec Sylvie Bricnet et bientôt une quatrième assistante maternelle, Sandra Austruy et Christine Carratié se regroupent et créent « L’île ô bambins ». © b.c.

Nous nous regroupons pour proposer un nouveau concept, non pas de la fonction d’assistante maternelle mais en proposant une plage horaire très large » annonce Sandra Austruy, de Baigts.

Avec Sylvie Bricnet de Baigts et Christine Carratié à Sallespisse, voilà trois assistantes maternelles (bientôt quatre) qui portent un projet de regroupement et de mutualisation des qualifications. « Nous sommes toutes les trois agréées, titulaires du CAP petite enfance et pour Christine, auxiliaire de puériculture » précise Sandra Austruy. Christine Carratié a travaillé à la crèche « les Petits canaillous. C’est d’ailleurs là qu’elle a croisé Sandra qui effectuait son stage. Les liens se sont noués et elles se retrouvent aujourd’hui avec Sylvie Bricnet pour créer « L’île ô bambins. »

Assistantes maternelles agréées pour garder trois enfants chacune, les voilà ensemble pour porter un projet, presque au coeur de la ville. « Notre but, c’est d’élargir la plage de garde des enfants. On peut très bien imaginer un bambin arriver à 6 heures du matin et un autre partir à 21 heures, à la sortie du travail de sa maman. »

Ouverture prévue au printemps

« Plus de soucis non plus pour les parents quand « nounou » est malade ou qu’elle prend quelques jours de vacances : à « L’île ô bambins » il y aura toujours une solution. À quatre, il y a toujours quelqu’un sur place », précise Christine Carratié.

Aujourd’hui, les trois associées ont finalisé leur dossier : « Nous avons trouvé une maison, dans un quartier calme (route de Pau), 150 m2 avec suffisamment de chambres pour que tout le monde puisse faire sa petite sieste et un grand parc arboré pour les beaux jours. » Place désormais à l’étape suivante. « Nous attendons les autorisations, notamment celle de la PMI (Protection maternelle infantile) qui devrait passer dans les prochains jours. Après, tout pourrait aller très vite et nous espérons ouvrir « l’Île ô bambins » au printemps » annonce Christine Carratié.

Source : La République des Pyrénées.fr