Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > PREMIERS PAS (CARQUEFOU 44)

PREMIERS PAS (CARQUEFOU 44)

Quatre nourrices s’associent

lundi 24 août 2009, par Maryvonne

Sophie, Rachel, Céline et Angelina accueillent les enfants dans une maison à deux pas du centre.

Voici trois ans qu’elles mûrissent leur projet, devenu finalement possible grâce à une loi de 1998.

Assistante maternelle (et passionnée !) depuis 2003, Angelina Leclerc en avait assez de travailler toute seule chez elle. « Avec d’autres nounous on a commencé à se retrouver pour organiser des activités ensemble. Et c’est ainsi que le projet a mûri. » Pourquoi ne pas s’associer ? « C’était il y a trois ans. On était quatre à vouloir se regrouper dans un local indépendant. On a alors commencé à se renseigner. »

Et la bonne idée est devenue un véritable casse-tête. « Il nous fallait l’autorisation du Conseil général et de la mairie. On nous a répondu que le regroupement d’assistantes maternelles n’était pas réglementaire. » À l’époque, les premières microcrèches se développaient : « On a décidé de se tourner vers ce dispositif. Ce n’était pas l’idéal pour nous : plus strict, il nous obligeait à renoncer à cuisiner des petits plats maison et limitait à neuf le nombre d’enfants accueillis. Et surtout, nous devions respecter des barèmes pour les familles et donc être subventionnées à hauteur de 25 000 €... » La mairie avait un temps décidé de les suivre, « mais finalement, a renoncé à nous accorder cette aide ».

Une maison en colocation

Ce chouette projet qui faisait déjà rêver de nombreux parents, a donc failli tomber aux oubliettes. Mais c’était sans compter sur la détermination de ces nounous de choc. « En novembre 2008, une nouvelle loi a été votée autorisant le regroupement des assistantes maternelles ! » La joyeuse troupe est donc retournée au Conseil général et s’est démenée pour trouver une grande maison. « Là encore, on a eu du mal : les propriétaires étaient refroidis par la colocation... » Et puis elles sont tombées sur cette charmante maison de quatre chambres et son grand jardin, au 4 rue des Gauteries. L’association Premier Pas était née : « Et on avait même assez de place pour aménager une salle de motricité ! »

Les parents ravis

Depuis le 24 août, Angelina, sa soeur Rachel, qui débute tout juste, Sophie Bourdaillas, 4 ans d’expérience et Céline Hubert, 15 ans d’expérience, accueillent douze bambins et se relaient de 7 h 30 à 19 h 15. Au programme : peinture, coloriage, collage, motricité, lectures... « Ce sont principalement les enfants que nous gardions l’an dernier. Nous avons un peu augmenté nos tarifs et les parents nous ont suivis à 100 %. Nous proposons, en plus, deux places d’urgence. »

Les nounous ont déjà trouvé leur rythme de croisière : Et à en voir les appétissants menus et le programme de la semaine affichés à l’entrée, Elodie, Chloé, Noémie, Evan, Kagan, Loïs et les autres petits protégés vont faire des envieux !

Sophie Trébern

Repères Référente technique, Quatre heures par mois, les « associées » bénéficient du soutien d’une référente technique, du relais assistantes maternelles.

Rentabilité Les assistantes devant déduire de leur revenu le mois de loyer,le projet, plus que séduisant,est pour l’instant moins rentable que leur précédente activité.

L’association Premiers pas, espère donc être subventionnée ! Ce « chouette » projet a pourtant failli tomber aux oubliettes

Source : Presse Océan.fr