Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > POM d’API (Dourges, 62)

POM d’API (Dourges, 62)

La maison d’assistantes maternelles Pom d’api a été inaugurée

mercredi 14 décembre 2011, par Maryvonne

La maison d’assistantes maternelles Pom d’api a été inaugurée

DOURGES

C’est avec beaucoup d’émotions que Kathy Kawalec a inauguré sa maison d’assistantes maternelles (MAM), un projet qui a abouti après des mois de réflexions, de tractations et de sueurs. La gorge serrée et les yeux brillants de larmes, Kathy a souhaité la bienvenue à Patrick Defrancq, maire, à Sabine Van Heghe, conseillère générale et adjointe au maire, et aux personnes présentes.

Patrick Defrancq, maire, et Sabine Van Heghe, conseillère générale et adjointe au maire, ont inauguré la structure.

Âgée de 40 ans, Kathy est une femme passionnée. Son époux, Thierry, et ses quatre filles sont sa priorité mais elle aime aussi la danse et les enfants. Il y a 6 ans elle ouvrait un club de danse, Danc’Modern, composé aujourd’hui de 120 danseuses. Il y a 18 mois, l’idée d’ouvrir une structure pour enfants a germé. Soutenue par son mari, les parents et des personnes qui croyaient en son projet, Kathy s’est lancé dans cette aventure.

Pourquoi avoir créé cette MAM ?

« J’ai créé cette structure pour les enfants et je voulais avoir une reconnaissance dans ma vie professionnelle. J’ai d’abord monté mon projet avec beaucoup de minutie dans mes recherches. J’ai pris rendez-vous avec Monsieur le maire, Mme Dubois, adjointe aux écoles et M me Van Heghe, conseillère générale et adjointe au maire pour leur présenter mon dossier. Après une heure d’entretien, ils ont approuvé mon projet et m’ont soutenue par la suite. J’ai appelé Nathalie Bastin, présidente de la MAM d’Hénin-Beaumont Un pas d’avance, qui a ouvert sa structure en septembre. Elle m’a bien aidée et soutenue, je la remercie. »

Pourquoi avoir bâti votre projet dans une ancienne forge ?

« J’ai cherché un local, mais devant les loyers élevés j’ai bien vite abandonné. L’idée m’est venue d’utiliser l’ancienne forge se trouvant dans mon jardin. J’ai donc fait la demande de permis de construire pour la refaire à neuf. J’ai créé et financé mon projet de A à Z. Après un an de travail pour mon époux et 6 mois de gros travaux, j’ai fait passer mon dossier aux services sécurité, accessibilité et à la PMI qui ont tous donné un avis favorable. »

Quel est le rôle de la maison d’assistantes maternelles ?

« Le rôle de cette MAM est d’accueillir les enfants dans un local spécialement conçu pour eux et de proposer aux parents, qui ont des horaires de travail atypiques, un mode de garde à un prix raisonnable tout en bénéficiant des aides de la caisse d’allocations familiales et du crédit d’impôt. »

Combien d’enfants pouvez-vous accueillir ?

« La structure pourra accueillir, dans une maison spacieuse de 120 m² avec jardin, 13 enfants de 0 à 6 ans du lundi au vendredi de 7 h à 19 h.

Elle est constituée de 5 pièces : 2 chambres dont une de 25 m², un bureau, une salle de bain et un hall d’entrée précédé d’une cuisine et d’une pièce de vie principale de 50 m². »

Combien y a-t-il d’assistantes maternelles avec vous ?

« Nous serons quatre à accueillir tous ses loulous. Nous sommes titulaires du CAP petite enfance et du brevet de secourisme et une diplômée auxiliaire puéricultrice. Mes collègues sont Sidonie Falzone, Nathalie Flavigny et Jennifer Kawalec. »

Pourquoi avoir appelé votre structure Pom d’Api ?

« Quand j’ai créé mon association il me fallait un nom. J’ai donc écrit sur une feuille le nom de plusieurs comptines et c’est Hugo, le loulou dont j’ai la garde depuis 18 mois, qui a choisi. »

Avez-vous été parrainée par une collectivité territoriale et avez-vous obtenu des aides financières ?

« Je n’ai été parrainée par aucune collectivité territoriale malgré tous mes efforts. En ce qui concerne les aides financières, j’ai obtenu 200 E par la mairie pour l’ouverture d’une association. J’attends maintenant et j’espère obtenir une subvention de la CAF. »

Source : la Voix du Nord décembre 2011