Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > Maison des Assistantes Maternelles (Toulouse, 31)

Maison des Assistantes Maternelles (Toulouse, 31)

Elles ouvrent la première maison des nounous petite enfance

mercredi 22 décembre 2010, par Maryvonne

À Bonhoure, Fabienne Malzac et Claire Vié accueillent six enfants dans la première maison d’assistantes maternelles créée à Toulouse. Un système entre crèche et garde à domicile.

Sur la table de la cuisine, face aux placards rouges et fuchsias, le gâteau au chocolat est encore chaud. Dans la maison d’assistantes maternelles de la place Marius Pinel, pendant le biberon des bébés, les mamans goûtent aussi.

Depuis le 12 novembre, Fabienne Malzac et Claire Vié ont ouvert la première structure du genre à Toulouse. Entre crèche et garde à domicile, la formule a séduit les deux jeunes femmes qui accueillent six enfants âgés de quatre mois à deux ans. Fabienne, 41 ans, assistante maternelle depuis cinq ans, voulait en finir avec les contraintes du travail à domicile. « Accueillir plusieurs bébés chez soi, c’est vite compliqué pour les autres membres de la famille.

Ici, c’est l’espace des enfants, tout est fait pour eux », souligne la jeune femme. Archéologue de formation, Fabienne désirait également travailler en équipe. Carole, dont une des filles était en classe avec la sienne, hésitait à se lancer. « J’avais des idées très arrêtées sur les crèches et les assistantes maternelles. J’avais l’impression que les enfants étaient livrés à eux-mêmes. Travailler à deux est devenu une évidence », explique Claire, qui a obtenu son agrément en septembre dernier.

Après une année de démarches parfois compliquées, les deux nounous ont trouvé la location idéale au mois d’août. « La maison (76 m2 avec quatre pièces et un jardin) est à deux pas de chez nous, en face d’une aire de jeux et la précédente locataire était assistante maternelle. Une petite étoile veillait sur nous ! ». Pour remplir les lieux, la publicité n’a pas été nécessaire. « Tant mieux, parce qu’il a fallu signer le bail avant d’avoir l’agrément », expliquent les assistantes maternelles qui doivent supporter les 800 € de loyer, l’équivalent du salaire pour un enfant gardé.

Devant l’enthousiasme des parents, elles espèrent que leur initiative fera des petits. Pour 2011, le conseil général de la Haute-Garonne estime devoir examiner cinq dossiers de création de maisons d’assistantes maternelles. Deux maisons en Haute-Garonne

La loi du 9 juin 2010 autorise les assistants maternels à se regrouper en maisons d’assistants maternels (MAM). Le nombre d’assistants ne peut excéder quatre et chacun ne peut accueillir plus de quatre enfants.

La modification d’agrément pour exercer à l’extérieur du domicile se fait auprès du conseil général. « Nous veillons à ce qu’il y ait un espace dédié au jeu, un coin sommeil et nous évaluons la motivation pour le travail en équipe », explique M. Magne, directeur du service enfance et famille du conseil général de Haute-Garonne.

Deux maisons d’assistants maternels existent dans le département : à Muret (4 assistantes, 16 enfants) et à Toulouse, dans le quartier Bonhoure (2 assistantes, 6 enfants). Les relais permettent des rencontres ponctuelles entre assistants maternels dans un lieu dédié. Il en existe 26. Le chiffre : 7 800assistantes > maternelles. À la fin de l’année 2010, la Haute-Garonne compte 7800 assistantes maternelles, soit 200 de plus qu’en 2009. Il existe également 300 crèches sur le département. Pour la seule année 2009, 13 structures multi-accueil ont été créées. La phrase

« C’est comme une mini-crèche, le côté familial en plus. On boit du café, on mange des crêpes, les enfants rigolent. C’est la maison des contes de fées. ». Alexandra, maman de Roméo, 7 mois

Source : la dépêche.fr