Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LES PUCES (Marsannay-la-Côte, 21)

LES PUCES (Marsannay-la-Côte, 21)

Trois assistantes maternelles créent une “maison”

jeudi 9 février 2012, par Maryvonne

Trois assistantes maternelles créent une “maison”

Trois assistantes maternelles de la commune, Valérie, Muriel et Sophie, se sont regroupées afin d’exercer leur profession ensemble. Elles ont créé une maison d’assistantes maternelles

Les assistantes maternelles entourées de Jean-François Gondellier, Daniella Carcano et Fiora Gulli (référente PMI). La maison a été rénovée et réaménagée pour les jeunes enfants. Photos Annie Goubet

La maison d’assistantes maternelles (MAM) peut accueillir au maximum quatre assistantes maternelles ayant quatre enfants chacune. « La mise en place de notre projet a eu lieu en début d’année 2011. Nous avions rencontré, en février, le maire, Jean-François Gondellier, pour l’informer de notre idée. À partir de ce moment, nous avons travaillé à l’élaboration de notre projet en visitant les deux MAM de la Côte-d’or, à Montbard et à Sainte-Marie-la-Blanche, et en finalisant la rédaction de nos programmes éducatif et pédagogique. Puis nous avons contacté la PMI, qui, après quelques modifications, l’a validé, ce qui nous a permis de déposer un dossier de classification ERP (Établissement recevant du public), en préfecture et auprès du Grand Dijon, pour l’habilitation de la maison que nous avions trouvée et qu’il nous a fallu réaménager. »

La maison d’assistantes maternelle Les Puces a donc été inaugurée en présence de Jean-François Gondellier et Daniella Carcano, directrice du relais assistantes mater­nelles. « Nous avons soutenu ce projet dès le départ. Il permet d’offrir des solutions complémentaires à ce qui existe dans la commune. Je suis très heureux de constater que ce projet a abouti », s’est exprimé Jean-François Gondellier.

Les avantages de ce système sont nombreux : valorisation de la profession, isolement de l’assistante maternelle rompue, possibilité de travailler avec les enfants par groupe d’âge et, non négligeable, un gain de confort de vie pour l’assistante maternelle dans sa propre maison. Les inconvénients sont aussi présents : organisation différente pour la gestion de la maison, ponctualité obligatoire, amplitude horaire de travail plus élevée et, enfin, coût financier plus important pour les assistantes (aucune aide)

« Les enfants ont tous eu un petit temps d’adaptation, expliquent les assistantes. Les plus grands ont gagné en autonomie, en diversification de jeux. Les plus petits ont trois paires de bras pour les câlins ! Nous continuons d’aller régulièrement au relais d’assistantes maternelles où nous retrouvons nos collègues. »

Le parent qui emploie une assistante marternelle d’une MAM perçoit le complément de libre choix du mode de garde de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) dans les conditions habituelles

Info Tél. 03.45.21.02.66.

Source : Le Bien Public du 9 février 2012