Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LE PETIT TRAIN DU BONHEUR (St Rustice, 31)

LE PETIT TRAIN DU BONHEUR (St Rustice, 31)

Saint-Rustice. Patrick, assistant maternel au côté de sa compagne

mardi 30 novembre 2010, par Maryvonne

Un monsieur exerçant le métier d’assistant maternel, c’est plus que rare… Alors quand monsieur et madame exercent ensemble ce métier, cela vaut la peine de passer un moment avec eux.

Isabelle Brun et Patrick Bou sont pourtant un couple comme les autres : ils ont un enfant de presque cinq ans, Rémi, une maison à flanc de coteau, un métier… qu’ils ont quitté. Isabelle a longtemps été assistante de direction et Patrick, hydraulicien.

À la naissance de Rémi, Isabelle a décidé de l’élever et pour continuer à être active, elle a fait une formation d’assistante maternelle. Très vite Patrick a eu envie de rejoindre sa compagne dans ce métier. Ils ont monté ensemble un projet, la création d’une MAM - maison d’assistantes maternelles - un mode d’accueil qui regroupe plusieurs ASMAT et permet de rendre de meilleurs services aux parents.

Première MAM en Haute-Garonne

Pour les enfants, la maison de leurs « nounous » est un vrai paradis : la partie accueil est aménagée comme une mini-crèche avec des meubles à la taille des enfants, dans le jardin il y a des toboggans, balançoires, jeux divers et surtout… des animaux : les chiens, énormes et débonnaires, le lapin nain, les chèvres et quatre ânes. Chaque jour les enfants nourrissent les animaux, ramassent les œufs, jardinent et font des promenades en sulky tiré par Tipi et Lola entre quelques tours de balançoire et des activités plus classiques : dessin, cuisine, musique ou gym bébé sans oublier les siestes.

« Nous sommes satisfaits dans notre nouvelle vie qui est organisée autour des enfants et à leur rythme. C’est une vie simple, avec de nombreuses relations humaines - parents, voisins âgés qui participent à certaines de nos activités. Notre projet est maintenant de finaliser notre MAM qui sera la première de Haute-Garonne et permettra l’accueil ponctuel d’autres assistantes maternelles pour des activités partagées », conclut Isabelle, entourée de quatre petits qui courent et jouent sur l’aire de jeux. »

Source :La Dépêche.fr