Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LE PETIT MONDE (VILLENAVE D’ORNON, 33)

LE PETIT MONDE (VILLENAVE D’ORNON, 33)

La maison des tout-petits Éducatrice et auxiliaire puéricultrice, Valérie et Magali deviennent assistantes maternelles pour ouvrir leur propre lieu d’accueil de très jeunes enfants.

jeudi 26 avril 2012, par Maryvonne

Villenave-d’Ornon La maison des tout-petits Éducatrice et auxiliaire puéricultrice, Valérie et Magali deviennent assistantes maternelles pour ouvrir leur propre lieu d’accueil de très jeunes enfants.

Valérie Girault et Magali Labarre ouvriront la MAM (Maison d’assistantes maternelles) le 2 mai. (L. A.)

C’est un tout nouveau dispositif qui permet aux assistantes maternelles de se réunir pour travailler à plusieurs : la Maison d’assistante maternelle (MAM). Une modification de la loi de 2009 permet, en effet, aux assistantes maternelles de se réunir dans un lieu autre que leur domicile, à plusieurs, sous réserve d’un agrément du Conseil général.

« C’est un dispositif qui permet de rompre la solitude de cette profession, explique Valérie Girault, éducatrice de jeunes enfants, et pour les parents d’avoir un complément d’offre avec de plus grandes amplitudes horaires et d’être rassuré par une structure. »

Une structure rassurante

Une MAM vient donc de naître sur la commune (il en existe déjà une), créée par Valérie Girault et sa collègue, Magali Labarre, auxiliaire puéricultrice. Pour les deux femmes, professionnelles de la petite enfance depuis de nombreuses années, c’est un moyen d’être indépendante sur un projet à dimension humaine. « Après avoir travaillé un peu partout et avoir été formatrice, je n’ai pas voulu retourner en crèche, raconte Valérie, à l’origine du projet. On m’a parlé des MAM, j’ai fait quelques recherches et constaté que c’était un mode d’accueil très intéressant pour les familles. »

Après s’être associée à Magali Labarre, leur premier objectif a été de devenir assistantes maternelles. Car, si le dispositif permet aux assistantes maternelles de rester indépendantes, elle nécessite une approbation par le Conseil général, après divers entretiens. Face à ce dispositif méconnu, les deux femmes ont dû se renseigner et rencontrer les différents interlocuteurs : l’association des MAM de France, la mairie, le relais d’assistantes maternelles ou encore l’autre MAM présente à Villenave. « Nous avons fait faire une étude de marché pour voir où se situaient principalement les 180 assistantes maternelles de la Ville et donc où la demande serait la plus forte pour nous. » C’est cette étude qui a décidé leur installation dans le secteur du Pont de la Maye, rue Pierre-Arruebo.

La difficulté de ce projet : il doit être autofinancé. Pour disposer d’un peu d’aide chaque MAM crée une association qui touche des subventions et permet de payer dans ce cas, les charges et le loyer de leur maison de 90 mètres carrés.

Un statut compliqué

Ensuite, les parents sont les employeurs directs des assistantes maternelles qui reversent une partie de leur salaire à l’association pour que la MAM puisse vivre. « N’ayant pas de véritable statut, la maison est contrainte de fonctionner de cette façon-là », explique Magali.

Si le Conseil général a accordé à Valérie et Magali leur agrément de MAM, elles sont soumises en revanche à des restrictions d’âge : chacune peut s’occuper de deux bébés et de deux enfants de plus de 18 mois. Il y a donc huit places. Si elles n’ouvrent que le 2 mai prochain elles ont en revanche déjà enregistré des sortes de réservations : « Nous avons déjà signé trois engagements réciproques. Ouvertes de 8 à 18 heures toute la semaine, elles peuvent accueillir les enfants jusqu’à 50 heures par semaine et pas seulement ceux dont les parents vivent à Villenave-d’Ornon. « Certaines places pourront voir se succéder plusieurs enfants avec des contrats moins lourds de vingt heures par semaine par exemple, explique Valérie, mais nous ne voulons pas devenir un hall de gare non plus ! »

MAM, villa 1 du Patio des camélias, rue Pierre-Arruebo. Renseignement auprès de Valérie au 06 12 11 93 58 ou de Magali au 06 46 46 84 95. Par e-mail : mamlepetitmonde@hotmail.com

Villenave-d’Ornon · Bordeaux rive gauche

Source : Le Sud-Ouest du 26 avril 2012