Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LE JARDIN DES ABEILLES (ST GEORGES DES COTEAUX, 17)

LE JARDIN DES ABEILLES (ST GEORGES DES COTEAUX, 17)

Saint-Georges-des-Coteaux (17) : elles montent leur projet de maison d’assistantes maternelles

lundi 15 juillet 2013, par Maryvonne

Trois assistantes maternelles ont mis en place de projet. Une première dans la commune

Saint-Georges-des-Coteaux (17) : elles montent leur projet de maison d’assistantes maternelles

Trois assistantes maternelles ont mis en place de projet. Une première dans la commune

Corinne Château, Sonia Bouchet et Nathalie Menant ont ouvert leur maison d’assistantes maternelles (Mam), après de longues démarches. Une « petite entreprise » bien à elles. (photo C.B)

Un projet porté à bout de bras et qui leur tenait à cœur. Il aura fallu des mois à Corinne Château, Sonia Bouchet et Nathalie Menant - assistantes maternelles âgées respectivement de 40, 37 et 45 ans - pour obtenir toutes les autorisations administratives afin d’ouvrir officiellement leur Mam (Maison d’assistantes maternelles), le 19 novembre 2012, à Saint-Georges-des-Coteaux.

Si Corinne et Sonia se sont rencontrées à travers l’école de leurs enfants, Nathalie a rejoint le duo plus tard. « On s’est connus juste avant de commencer notre activité, il y a cinq ans. Avec Corinne, on a commencé par travailler à domicile mais on avait déjà l’envie d’une structure extérieure », explique Sonia Bouchet.

Depuis juin 2010, la loi permet le regroupement de quatre assistantes maternelles pour un maximum de 16 enfants à charge. Les deux femmes ont alors sollicité la mairie de Saint-Georges-des-Coteaux afin d’exposer leur projet de Maison d’assistantes maternelles (Mam).

Intéressée, la municipalité a organisé, début 2011, une réunion d’information pour les assistantes maternelles de la commune, à laquelle Nathalie Menant assistait. Le duo est alors devenu un trio.

"Il a fallu monter un dossier auprès de la PMI, détailler notre projet pédagogique (activités prévues, à quel rythme…), notre plan de fonctionnement, établir un règlement intérieur, etc. Nous avons également dû créer une association, Le Jardin des Abeilles, pour porter ce projet de Mam", précisent les trois associées. Tout cela avant même de trouver un lieu où exercer leur activité en commun.

Nathalie, Sonia et Corinne s’occupent actuellement de douze enfants de 11 mois à 3 ans. "Nous devions donc trouver une maison d’au moins 120 mètres carrés [NDLR : la charte de la PMI définit un minimum de 10 mètres carrés par enfant], avec jardin ou à proximité d’un parc", précisent-elles. Après plusieurs refus, les trois assistantes maternelles ont fini par trouver.

"On remercie le propriétaire (et l’agence) de nous avoir fait confiance. Car, on est passé par des hauts et des bas", se souviennent-elles. Les trois femmes ont sollicité l’aide de leurs maris pour les travaux de mise aux normes de sécurité de la maison et ces derniers continuent à les aider, notamment pour l’entretien des 2 000 mé de terrain. "Pour nous, ce regroupement en Mam, c’est une façon de se professionnaliser, de séparer vie privée et vie professionnelle, en ne travaillant plus à domicile. Monter cette petite entreprise a été très motivant. On se confronte à des questions de gestion (loyer, charges…) sans que cela affecte notre motivation à exercer. Pour les enfants, cet effet de groupe est bénéfique : ils ont des copains de leur âge, ils apprennent à partager, à faire attention aux plus petits… ", estiment Sonia, Nathalie et Corinne.

Les trois assistantes maternelles ont reçu cette année plus de demandes que de places disponibles. Si chacune conserve ses contrats, l’intérêt de la Mam réside dans le partage des tâches et la possibilité de mieux gérer leurs horaires. "Il faut être au moins deux pour s’occuper des enfants donc on établit une sorte de roulement pour que chacune ne travaille pas tous les jours de 7 heures à 19 heures", souligne Corinne.

L’idée de Mam commence à essaimer et intéresser les communes avoisinantes, dont certaines les ont contactées pour de plus amples informations. Comme une alternative à la crèche et à l’isolement de l’assistante maternelle à domicile.

Le Jardin des Abeilles au 15, lotissement du Bois du Petit Romefort, à Saint-Georges-des-Coteaux. Tél. 05 46 97 29 44.

Source : Article du Sud-Ouest du 15 Juillet 2013