Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LA MAISON DES P’TITES CANAILLES (Mouvaux, 59)

LA MAISON DES P’TITES CANAILLES (Mouvaux, 59)

La maison des P’tites canailles, garde d’enfants nouvelle formule

vendredi 7 janvier 2011, par Maryvonne

La maison des P’tites canailles, garde d’enfants nouvelle formule

Mouvaux accueille depuis lundi une première MAM, maison des assistantes maternelles. Encore rare, cette formule permet à quatre nounous d’accueillir les enfants sous le même toit.

En voilà des mamans motivées ! Priscilla, Kate, Marie-Laure et Hélène, trois Mouvalloises et une Croisienne, toutes quatre mères de familles et assistantes maternelles à domicile. Elles ont décidé de se relever les manches il y a un peu moins d’un an pour se créer des conditions de travail plus en accord avec elles-mêmes. « Pour être moins seules et isolées, pour pouvoir partager nos expériences, mais aussi et surtout pour offrir aux enfants de meilleures conditions de socialisation, d’éveil et d’apprentissage », explique Priscilla Delecroix. « Et pour les parents aussi c’est un plus, ajoute Marie-Laure. En nous associant on peut aménager nos vacances et assurer la garde des enfants même en été ! » Les plages horaires sont elles aussi optimisées : de 7h30 à 20h30. Pour cela, il a fallu se battre pendant plusieurs mois, entre demande d’agrément, montage administratif et surtout recherche d’un local. Toutes les trois domiciliées dans le secteur de l’école Victor-Hugo, les assistantes maternelles avaient d’abord pensé aux logements de fonction de cette école. Mais la Ville leur a refusé, les logements avaient déjà été préemptés pour faire du logement social. La Ville ne prêtera pas de local.

La maison du bonheur ?

Mais loin de baisser les bras, Priscilla Delecroix s’est alors mis en tête de trouver une maison à acheter ou louer dans le quartier. « Les banques n’ont pas voulu prêter faute de bilan. Nous avons finalement eu de la chance avec cette maison de la rue Jospeh-Hentgès qui appartient à un jeune kiné qui venait de se mettre à son compte et a été séduit par notre projet. » Pour la suite, les parents de certains enfants ont même aidé pour les peintures et la décoration du lieu. La maison des P’tites canailles, nom de l’association, serait-elle la maison du bonheur ? En tout cas, tout porte à le croire. Quand Priscilla et Kate se sont mises en quête de trouver deux autres nounous pour s’associer, il n’a pas fallu plus de quelques semaines. Quant aux parents intéressés pour y faire garder leurs enfants, même topo. Deux semaines après la diffusion de la petite annonce sur Le bon coin, les places d’accueils étaient prises d’assaut.

16 places, 23 enfants

Grâce à la maison, chaque assistante maternelle dispose d’un agrément de 4 enfants, soit 16 places au total. Mais comme tous ne sont pas en contrat à temps plein, d’ici avril, ce sont 23 enfants au total qui passeront journée, demi-journée ou quelques heures dans cette maison du Sacré-coeur, au 117 de la rue Joseph-Hentgès. Parmi les parents séduits, Charlotte, maman d’une petite Chiara de 5 mois. « C’est un vrai bon compromis entre l’assistante maternelle seule chez elle et la crèche. Nous n’étions convaincus ni par l’un ni par l’autre. En plus la crèche de Mouvaux, comme partout ailleurs, n’a pas de place. Et puis la flexibilité des horaires, c’est aussi très important. » De leur côté, nos quatre assistantes maternelles comptent bien profiter de leur association pour suivre des formations ciblées et les partager entre elles. « Avec un lieu entièrement dédié à l’accueil des enfants, la possibilité de mieux échanger et s’informer, on se sent plus comme des professionnelles, plus valorisées. »www.lamaisondesptitescanailles.fr

AMANDINE SELLIER > amandine.sellier@nordeclair.f

Source : Article du 7 janvier 2011 Nord-Eclair