Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > AM STRAM MAM (CAIRON, 14)

AM STRAM MAM (CAIRON, 14)

La Maison d’assistantes maternelles fête sa première année - Cairon

samedi 11 mai 2013, par Maryvonne

La Maison d’assistantes maternelles fête sa première année - Cairon

La Maison d’assistantes maternelles dirigée par Sylvie Bouquerel, Christelle Férouelle et Sylvie Foucault a soufflé sa première bougie.

Souplesse

La Maison d’assistantes maternelles (Mam) dirigée par les trois assistantes maternelles, Sylvie Bouquerel, Christelle Férouelle et Sylvie Foucault, fête sa première année d’existence. Un bilan positif a été dressé par les mamans fréquentant la Mam. « C’est un mode de garde entre la crèche et l’assistante maternelle à domicile qui me convient très bien. L’accueil est familial et permet une socialisation en douceur de mon enfant, le logement proposé est adapté à l’accueil des enfants », constate la maman de Côme. Un autre avantage non négligeable est la « souplesse horaire et le dynamisme des assistantes maternelles » qui font le bonheur des enfants et des parents.

Sorties

La Mam a mis en place pour cette première année de nombreuses activités comme des sorties à la piscine, à la Colline aux Oiseaux, au Jardin des plantes, au parc de la Baleine à Luc-sur-Mer. Les assistantes maternelles ont également des relations avec le Relais assistants maternels (Ram) de l’intercommunalité Entre Thue et Mue tous les jeudis. Des activités manuelles, de l’éveil musical, des séances bébés lecteurs ont été mis en place avec une trouvaille : la réalisation d’un potager.

Manifestations

Pour financer l’achat de matériels pédagogiques et d’éveil, la Mam organise chaque année une bourse aux jouets, qui aura lieu le dimanche 20 octobre à la salle des Tilleuls, à Cairon.

Maison d’assistantes maternelles Am Stram Mam, 9, rue de l’Europe, 14 610 Cairon. Renseignements au 02 50 08 74 30. La Mam accueille 12 enfants de trois mois à quatre ans du lundi au vendredi. Quelques places restent disponibles à partir de septembre 2013.

Source : Ouest France du 11 mai 2013