Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > 123 PETITS PAS (59)

123 PETITS PAS (59)

PERENCHIES

samedi 20 décembre 2014, par Maryvonne

Pérenchies : une nouvelle Maison d’assistantes maternelles a ouvert ses portes en octobre

Vanessa Derghal, Véronique Lefebvre et Vanessa Tancré, trois assistantes maternelles, se sont unies pour s’occuper de leurs douze petits, de la naissance à 3 ans. Ils sont accueillis depuis octobre dans une maison de location dûment sécurisée et chaleureuse. 1, 2, 3, Petits Pas, une petite collectivité et une grande famille.

1, 2, 3, comme Vanessa Derghal, Véronique Lefebvre et Vanessa Tancré, les trois assistantes maternelles réunies dans une maison, depuis octobre. Et les « Petits pas » sont ceux de Calie, 3 ans, de Lubin ou Robin. Pour Raphaël et Louis, il faudra attendre un peu les premiers pas. Nounous, elles gardaient chacune des enfants chez elles. Vanessa Derghal et Véronique à Pérenchies et Vanessa Tancré à Haubourdin. Et puis un jour Vanessa Derghal, une fois ses deux enfants, 4 et 7 ans, scolarisés, a eu envie de travailler à l’extérieur de chez elle. Tout en gardant ce métier qu’elle aime. Elle en parle à sa voisine, Véronique, et à son amie, Vanessa. « Trouver les bonnes personnes », l’un des ingrédients de la réussite. Elles prennent contact avec d’autres MAM, maisons d’assistantes maternelles, à Marcq-en-Barœul et à Haubourdin. « Les Fées clochettes à Lambersart nous ont beaucoup aidées », reconnaissent-elles. Une association est créée et elles se mettent en quête d’une maison. Là ce ne fut pas simple ! Un peu le parcours du combattant, jusqu’à ce qu’une maison se trouve à louer juste à côté des Ets Demeyere. La direction du groupe pérenchinois a trouvé le projet intéressant et leur loue cette maison qui dispose de trois chambres à l’étage et d’un jardin. Elles aménagent l’endroit pour accueillir 12 enfants, de la naissance à trois ans, Un sol vinyle clair et chaleureux qui ressemble à un parquet a remplacé le vieux carrelage. Des coffrages ont sécurisé la cheminée et les radiateurs. Trois extincteurs, une alarme incendie, deux blocs issue de secours, autant de requis par la commission de sécurité. Au jardin, des plantes toxiques ôtées, un plan incliné remplaçant des marches, une clôture pour le barbecue en pierre ont été nécessaires. Pour les parents, pas de changements de tarifs (juste 0,50 € par jour de plus pour les frais d’entretien). « Ils sont rassurés qu’on soit trois », estiment celles qui se trouvent valorisées de travailler hors de chez elle : « Ça change la vie et le regard des gens », note Vanessa. Pour une ouverture de 7 h à 19 h, elles s’arrangent : Véronique assure l’accueil et les deux Vanessa la fermeture. Les jouets en bois sont privilégiés. À la cloche, des comptines démarrent la journée quand tout le monde est arrivé. Avant la sieste, on lit un petit livre. Mardi matin, ceux qui marchent vont au relais d’assistantes maternelles. Aux beaux jours, un potager est à l’étude. Les parents apportent repas (réchauffés par ces dames), couches et nécessaire de toilette. Un grand cahier avec les dessins des enfants et un carnet de liaison fait le lien avec la maison. Cette petite collectivité vit comme une grande famille. Tel. 09 53 28 02 75. 188 rue de la Prévôté.

Source : Article La Voix du Nord.fr du 20 décembre 2014