Accueil du site > Presse > Inaugurations MAM > L’ILE AUX ENFANTS (Fyé, 72)

L’ILE AUX ENFANTS (Fyé, 72)

Fyé : une maison des assistantes maternelles

lundi 30 août 2010, par Maryvonne

La commune de Fyé inaugurait une nouvelle structure dédiée à la petite enfance : la Maison des assistantes maternelles, de l’association l’Ile aux enfants.

Depuis le 30 août dernier, la Maison des assistantes maternelles de Fyé accueille 20 enfants sur l’ensemble de la semaine (le nombre d’enfants étant limité à 4 par assistante). Elle est née de la volonté de quatre assistantes maternelles.

Les avantages de ce type de structure sont multiples. En premier lieu : une large amplitude horaires (de 6h20 à 21h30 durant la semaine avec des possibilités de garde le samedi matin) afin de répondre aux besoins des parents qui travaillent sur des horaires décalés. Ensuite, la socialisation des enfant, qui au contact des autres se préparent doucement à l’entrée dans le monde scolaire. Enfin, la rupture de l’isolement pour l’assistante maternelle est un point que chacune apprécie. « Au niveau sécurité notamment, précise l’une d’entre elles, il y a toujours quelqu’un pour avoir un œil sur les enfants ».

Comme l’a souligné Bernard Petiot, conseiller général : « Les Maisons d’assistantes maternelles permettent également de créer des places de garde supplémentaires (notamment en milieu rural) et de prendre en charge des enfants si une assistante maternelle est malade ».

Comme à la maison Et ce n’est pas un hasard si cette nouvelle structure est basée au milieu d’un lotissement de maisons individuelles : « Une maison d’assistantes maternelles c’est comme à la maison, cela nous tenait donc à cœur de retrouver un intérieur comme celui-ci ». Effectivement, vu de l’extérieur, il y a que la petite pancarte « L’Ile aux enfants » qui nous indique que ce n’est pas une maison individuelle. Le cadre est familial, convivial, coloré.

« Il fallait attendre que la loi passe, a souligné la députée Fabienne Labrette-Ménager qui a attribué 2000€ à cette nouvelle structure via sa réserve parlementaire. Ce type d’accueil est désormais appelé à se développer ». En tant que conseiller général, Bernard Petiot prévoit lui aussi d’apporter son soutien financier à ce projet.

Source : Site CG 72