Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > TATA NOUNOUS (Clerey,10)

TATA NOUNOUS (Clerey,10)

Trois nounous créent leur « maison mère »

mardi 31 août 2010, par Maryvonne

Les trois assistantes s’occupent de tout : jeux, balades, déjeuner, sieste

C’est une première dans la région. Une maison regroupant plusieurs assistantes maternelles a ouvert ses portes à Clerey. Et ça marche !

Il aura fallu plus d’un an à Lorrie pour monter son projet. Depuis le passage d’un texte de loi fin 2008, autorisant les assistantes maternelles à se regrouper, cette « nounou » avait l’espoir de créer sa maison d’accueil.

C’est le cas depuis le 31 août dernier. Avec Sandrine et Marie-Jo, elle accueille huit enfants dans une maison de Clérey. Particularité, c’est le premier exemple de regroupement d’assistantes maternelles, validé par la Protection maternelle infantile PMI, en Champagne-Ardenne :

« Nous accueillons des enfants de 0 à 4 ans de 7 heures à 19 heures, du lundi à vendredi » explique Lorrie Devanlay, présidente de l’association Tata nounous créée pour l’occasion. Consciente des besoins en termes de prise en charge des jeunes enfants dans la commune, la mairie de Clérey a alloué une maison et un budget aux assistantes pour les quelques travaux : « En échange, nous reversons à la commune les frais de fonctionnement » souligne Lorrie, assise à son bureau avec la remuante Anais sur les genoux.

Quels avantages tirent les assistantes de ces regroupements ?

Cela offre surtout une plus grande souplesse au niveau des horaires. Les assistantes sont plus disponibles et peuvent adapter leur emploi du temps sur une large période pour répondre aux besoins des parents. Pour Marie-Jo, c’est aussi un bon moyen pour établir une vraie barrière entre le métier et le foyer. Habituellement cantonnées à domicile, les assistantes ne sont ainsi plus isolées. Pour les parents aussi, c’est une aubaine. Ils n’ont pas à s’adapter à l’emploi du temps de la maison, c’est l’inverse : « Chacun a son rythme. De plus, les parents sont plus rassurés par la structure d’accueil collective. Ils savent que nous sommes plusieurs et que nous sommes diplômées » expliquent les nounous. Pour les enfants, c’est aussi un plus. Avant de rentrer à l’école maternelle, ils sont déjà au contact d’autres enfants. Coloriage, balades, jouets à volonté et siestes réglementaires rythment le quotidien des bambins. Une vraie micro-crèche même si, à ce terme officiel, les nounous préfèrent celui de maison d’assistants maternels.

Liste d’attente

Après quelques semaines de fonctionnement, les trois assistantes tournent à plein régime. Et la liste d’attente est longue : « Sandrine et Marie-Jo ont eu leur diplôme d’assistante en 2010. Elles peuvent encadrer deux enfants mais nous espérons qu’elles recevront rapidement leurs agréments pour passer à quatre enfants. Car en attendant, plusieurs familles sont sur liste d’attente dans la commune ».

Regroupées, les nounous restent payées indépendamment selon le nombre d’enfants que chacune a sous « contrat », même si elles peuvent, si besoin, confier « leurs enfants » à une collègue, avec l’aval des parents. Coût du placement au sein de la « maison mère », 3,25 € par heure et par enfant sans déduction de la Caf. De quoi laisser son enfant l’esprit tranquille et les poches encore pleines.

Auteur : Benoît SOILLY

Source : Libération Champagne le 23 septembre2010

La maison « Tata Nounous » inaugurée

Vendredi soir, les nounous de la maison d’assistantes materneles ont organisé une sympathique réception pour l’inauguration de leur association, Tata Nounous. en présence de Christian Branle, conseiller général, Yvonne Driat, maire de Fresnoy-le-Château, Gilbert Pellerin, maire de Clérey et les parents des enfants qui fréquentent cette structure. Lorrie Devanlay, présidente de l’association, a tout d’abord proposé aux personnes qui ne connaissaient pas encore, de venir visiter les locaux. Puis elle a remercié les familles et amis qui ont aidé à l’aménagement de cette maison. Actuellement, trois nounous, Lorrie, Sandrine et Marie Jo, peuvent y accueillir jusqu’à 12 enfants. De nombreuses activités sont déjà proposées pour l’éveil des enfants et d’autres sont d’ores et déjà en projet. Chacun a félicité les assistantes maternelles pour la création de cette maison, car il s’agit d’une première dans la région. Ensuite, chacun a levé son verre, à la réussite de « Tata Nounous ».

Source : Libération Champagne du 20 Octobre 2010