Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > PIROUETTE CACAHUETE (Wattrelos, 59)

PIROUETTE CACAHUETE (Wattrelos, 59)

Wattrelos : la maison d’assistantes maternelles, jolie pirouette pour échapper à la solitude

mardi 7 octobre 2014, par Maryvonne

Wattrelos : la maison d’assistantes maternelles, jolie pirouette pour échapper à la solitude

Sacha, ici avec ses parents Julie et Jean-Marie, est le plus jeune enfant de la maison d’assistantes maternelles.

Ouverte depuis un mois par trois nounous, la maison d’assistantes maternelles Pirouette cacahuète a semble-t-il trouvé son public. Le regroupement profite aux enfants, aux parents mais aussi aux assistantes.

WATTRELOS. Ce sont trois nounous, elles bossaient dans leur coin et n’y voyaient que des inconvénients. Et puis il y a un mois, Séverine, Naomi et Élisabeth ont fini par ouvrir la maison d’assistantes maternelles Pirouette cacahuète, au terme d’un an et demi de démarches administratives puis de mise aux normes du bâtiment qu’elles louent rue Dornier.

Celui-ci était inauguré samedi et il est un peu tôt pour faire un bilan. Mais les premiers résultats sont encourageants : la « mam », dont la capacité d’accueil est de douze enfants, en reçoit déjà neuf, et en attend onze dès janvier. « On a déjà des réservations pour septembre prochain », précise Séverine.

Ceci dans le contexte wattrelosien, où beaucoup de nounous ont du mal à trouver des enfants à garder. Les trois assistantes de Pirouette, qui ont pratiqué pendant six ou sept ans individuellement, sont bien placées pour le savoir : « À Wattrelos, il y a trop de nounous, assure Élisabeth, ça a toujours été compliqué. Et à côté de ça, on savait qu’il y avait des listes d’attente pour les crèches ou les haltes-garderies… » C’est que les parents préfèrent la collectivité. Julie et Jean-Marie ont inscrit leur petit Sacha, huit mois : « On voulait le mettre en crèche, mais il n’y avait pas de place. La maison d’assistantes maternelles, c’est le bon compromis. On veut qu’il se retrouve avec d’autres enfants, et c’est aussi rassurant de savoir qu’il y a plusieurs personnes pour s’occuper de lui. » « Le fait qu’elles soient plusieurs c’est vraiment plus sympa pour l’enfant, confirme Vanessa, maman d’Éva, 18mois. Et la présence d’autres enfants, ça fait un peu petite crèche. » Des avantages qui poussent les parents à payer un peu plus cher de l’heure (3,50 €, contre 3 € en moyenne).

Les assistantes maternelles n’y voient elles aussi que des avantages : « Pour nous, c’est mieux d’être plusieurs, de pouvoir discuter, commente Naomi. Quand tu travailles seule tu n’as pas de vie sociale. » « L’isolement de l’assistante maternelle est un gros souci, ajoute Séverine. Avant, tout le monde me disait t’as la belle vie, tu travailles chez toi. Depuis qu’on a ouvert, c’est : ah ouais, tu bosses ! Alors que je fais le même boulot… »

Adresse : 52 rue Louis-Dornier. 06 63 10 38 35.

Source : www.lavoixdunord du 5 octobre 2014