Accueil du site > Presse > Projets MAM > MAM LES BISOUS N’OURS (Narbonne, 11)

MAM LES BISOUS N’OURS (Narbonne, 11)

Cyber campagne pour financer l’ouverture d’une maison d’assistantes maternelles à Narbonne

mardi 4 juin 2013, par Maryvonne

Cyber campagne pour financer l’ouverture d’une maison d’assistantes maternelles à Narbonne

L’équipe du projet et sa page de campagne personnalisée sur internet

Pour financer un projet d’ouverture de maison d’assistantes maternelles dans l’ouest de Narbonne, une association fait appel à la participation des internautes.Crowdfunding. Derrière ce terme anglais un peu barbare se cache un système de financement en passe de révolutionner de nombreux secteurs d’activité. Sur le web, les sites dédiés se multiplient : ils octroient aux porteurs de projet une période précise pour présenter leur idée et convaincre les internautes d’apporter leur soutien financier. Qu’il s’agisse de musique, de cinéma ou de jeux vidéo, les montants récoltés ont parfois explosé les sommes initialement espérées. Ces succès ont poussé le concept à sortir du seul cadre culturel : à Narbonne, une association vient de lancer sa ’cyber campagne’ pour financer une maison d’assistantes maternelles.

Trois mois pour exister

À l’origine du projet : Béatrice Reiser, elle-même assistante maternelle. "Pour l’heure, j’accueille les enfants chez moi", explique-t-elle. "Le principe de la MAM consiste à réunir plusieurs professionnelles afin de travailler en équipe dans un lieu dédié, adapté et familial". Se joignent ainsi à l’aventure ses deux filles, Aurélie et Karine Garcia. "Je suis pour ma part auxiliaire de puériculture", précise cette dernière.

Le trio souhaite rayonner dans l’ouest de la ville, et cherche à louer une maison dans ce secteur. S’ajoutent les travaux d’adaptation, l’ameublement, le matériel… Le budget de lancement est estimé à 5 000 euros. Le financement participatif entre alors en scène. La future MAM a été baptisée ’Les Bisous N’Ours’ : c’est sur le site ’My Major Company’ que le projet a été retenu. Pour se démarquer dans la jungle du online, les trois responsables de l’association ont fait appel à l’infographiste Hedi Martin.

"Avant de pouvoir faire campagne, encore faut-il être sélectionné", indique le jeune narbonnais. "Nous nous sommes efforcés de fournir les informations les plus complètes et transparentes possibles, en détaillant tout le financement. Meuble par meuble !" Résultat : "Sur dix projets de MAM, seul le nôtre a été validé !" Une première victoire… mais le plus dur reste à faire. La campagne de financement en faveur des Bisous N’Ours a officiellement débuté le 22 mai : elle s’achèvera le 22 août.

Trois mois, donc, durant lesquels tout un chacun peut se rendre sur ’My Major Company’ (catégorie ’autres’) et verser la somme qu’il souhaite en faveur de la MAM. "Le paiement est parfaitement sécurisé", insiste Hedi Martin. Prudente, l’équipe s’est fixé un objectif minimum de 550 euros. "Si ce seuil n’est pas atteint à l’issue de la campagne, les internautes sont remboursés". Mais les responsables y croient : 480 euros ont déjà été collectés… et la promotion du projet ne fait que commencer.

En ville comme en ligne, les Bisous N’Ours n’ont pas fini de faire parler d’eux.

Source : Article l’Indépendant.fr du 4 Juin 2013