Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > MAM BIZIBUL (PLOUGUIEL, 22)

MAM BIZIBUL (PLOUGUIEL, 22)

Le « biberon d’or » à la Maison des assistantes maternelles

jeudi 4 avril 2013, par Maryvonne

Après la construction de la nouvelle et superbe école maternelle, la municipalité poursuit dans sa volonté d’offrir aux jeunes enfants de la commune, un cadre de vie idéal et confortable, en ayant restructuré l’ancienne école maternelle communale en « Maison des assistantes maternelles (MAM) » livrée aux trois « mamans de la journée », Roselyne Courtès, Sophie Kerlévéo et Laurence Le Gall.

Le « biberon d’or » à la Maison des assistantes maternelles

Après la construction de la nouvelle et superbe école maternelle, la municipalité poursuit dans sa volonté d’offrir aux jeunes enfants de la commune, un cadre de vie idéal et confortable, en ayant restructuré l’ancienne école maternelle communale en « Maison des assistantes maternelles (MAM) » livrée aux trois « mamans de la journée », Roselyne Courtès, Sophie Kerlévéo et Laurence Le Gall.

Les travaux d’aménagement de ce nid douillet, réalisés par les employés communaux, « assistés bénévolement par Tétes, Christian, Benoît et Jean-Jo », insiste Roselyne, permettent d’accueillir douze enfants de 0 à 6 ans, soit quatre par assistantes maternelles. « Pour un coût pour les travaux, de 20 000 € pour la commune », précise Rolande Clochet, maire. Car la « MAM » est en location. « Elle peut intégrer une quatrième assistante maternelle. Soit 16 enfants », ajoute Rolande Clochet.

Charles Nicolas, conseiller municipal, ne peut s’empêcher de faire la différence avec la crèche Les P’tits pieds, de la communauté de communes du Haut Trégor. « À la crèche pour 30 enfants, elles sont dix salariées. Sans parler du coût pour la collectivité... » La Mam est ouverte du lundi au vendredi, de 7 h à 19 h. « Nous avons la possibilité de prendre en charge les enfants, chez nous, avant 7 h et après 19 h », ajoute Roselyne.

D’une voix unanime, les trois assistantes maternelles sont reconnaissantes envers les élus d’avoir réalisé cette « pouponnière » de proximité et de qualité. Sans oublier la CAF, qui a subventionné les travaux et l’aide au démarrage. Quant aux tarifs, ils sont réduits au strict minimum pour les familles modestes. « 3 € de l’heure, comme la garde à la maison. Les parents sont remboursés à 85 % par la CAF, et la différence est déductible des impôts. » On ajoute, 4 € par jour, d’indemnité entretien. Les repas et goûters des enfants sont fournis par les parents, ou facturés en complément.

Renseignements 02 96 92 69 75 ou 09 67 28 69 75 ou mam.bizibul@orange.fr

Souce : Article Ouest-France du 4 avril 2013