Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > MAM AUX DOUX REVES (Blanquefort, 33)

MAM AUX DOUX REVES (Blanquefort, 33)

Un rêve d’assistantes maternelles

jeudi 18 décembre 2014, par Maryvonne

Un rêve d’assistantes maternelles

Une auxiliaire de puériculture et une assistante maternelle ont créé la MAM Aux doux rêves. Un pari payant.

Marie-Pierre Foucaud et Valérie Icord ont créé la MAM Aux doux rêves.

La Maison des Assistantes Maternelles Aux doux rêves, ouverte récemment dans l’ancien garage Citroën de la rue Jules-Ferry, est l’aboutissement d’une belle aventure portée par deux amies, Marie-Pierre Foucaud et Valérie Icord. Elles se sont rencontrées il y a sept ans, lorsque lcette dernière - auxiliaire de puériculture - est venue confier son bébé à la première - assistante maternelle à son domicile. Dès le premier instant, elles ont su qu’un jour, elles travailleraient ensemble.

Après plusieurs mois de réflexion sur les systèmes de garde, elles ont su qu’elles voulaient apporter des services innovants aux familles blanquefortaises et alentours. Leur relation fusionnelle a permis d’affirmer leur volonté de créer leur propre lieu d’accueil pour les tout-petits de 3 mois à 3 ans. Quand l’opportunité du lieu se présente, Marie-Pierre Foucaud et Valérie Icord investissent les 300 m² disponibles, empruntent 40 000 euros pour faire leurs travaux en famille et s’offrent ainsi les moyens de donner une autre dimension à leur métier.

Une auxiliaire de puériculture et une assistante maternelle ont créé la MAM Aux doux rêves. Un pari payant.

Un rêve d’assistantes maternelles Marie-Pierre Foucaud et Valérie Icord ont créé la MAM Aux doux rêves. © PHOTO PHOTO M.-F. J. L a Maison des Assistantes Maternelles Aux doux rêves, ouverte récemment dans l’ancien garage Citroën de la rue Jules-Ferry, est l’aboutissement d’une belle aventure portée par deux amies, Marie-Pierre Foucaud et Valérie Icord. Elles se sont rencontrées il y a sept ans, lorsque lcette dernière - auxiliaire de puériculture - est venue confier son bébé à la première - assistante maternelle à son domicile. Dès le premier instant, elles ont su qu’un jour, elles travailleraient ensemble.

Publicité Après plusieurs mois de réflexion sur les systèmes de garde, elles ont su qu’elles voulaient apporter des services innovants aux familles blanquefortaises et alentours. Leur relation fusionnelle a permis d’affirmer leur volonté de créer leur propre lieu d’accueil pour les tout-petits de 3 mois à 3 ans. Quand l’opportunité du lieu se présente, Marie-Pierre Foucaud et Valérie Icord investissent les 300 m² disponibles, empruntent 40 000 euros pour faire leurs travaux en famille et s’offrent ainsi les moyens de donner une autre dimension à leur métier.

Établissement tout confort

Motivées, les deux diplômées de la petite enfance ne regrettent rien malgré les difficultés : « Nous sommes heureuses ! » Elles ont eu recours à beaucoup de formations, comme le CAP petite-enfance avec une VAE pour Marie-Pierre, et le secourisme pour les deux, agréées par le Conseil général.

Ainsi depuis le 6 octobre dernier, la MAM accueille huit enfants à temps complet avec des horaires atypiques possibles de 6 à 22 heures. Prochains arrivants en janvier : des jumeaux. Les petits, actuellement une majorité de garçons, disposent d’une grande salle de jeu de 1 00 m² bien dotée, une salle de motricité, trois grandes chambres séparées, une cuisine, une vraie salle d’hygiène avec deux petits WC et un petit lavabo qui peut également servir à faire de la peinture et des jeux d’eau, sans oublier un hall d’entrée, un bureau et un beau jardin d’été avec des jeux. Les nounous Marie-Pierre Foucaud et Valérie Icord ont également bâti un projet éducatif et pédagogique respectant les rythmes de chaque enfant, son accueil, son repos en intégrant des activités et des sorties qui mettent l’accent sur le confort et la sécurité. « Nous avons également monté des partenariats avec des commerçants, qui nous soutiennent… tout comme les parents. »

Marie-Françoise Jay

(1) Contact au 06 70 08 24 04.

Source : article du Sud-Ouest du 19 décembre 2014