Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > MALO-MALICE (St Malo, 35)

MALO-MALICE (St Malo, 35)

Les nounous et leurs petits ont trouvé un nid - Saint-Malo

vendredi 11 mai 2012, par Maryvonne

Les nounous et leurs petits ont trouvé un nid - Saint-Malo

Une maison d’assistantes maternelles vient d’ouvrir à Rocabey. Elle accueille une douzaine d’enfants en même temps, de 5 h 30 à 22 h 30, 6 jours sur 7.

Un magnifique arbre à doudous accueille les familles à l’entrée. La maison d’assistantes maternelles de Saint-Malo est atypique comme ses horaires. Installé au rez-de-chaussée d’un immeuble de Rocabey depuis quelques jours, Malo’Malice est le nouveau nid de quatre assistantes maternelles et leurs petits.

« C’est le fruit de quatre ans de travail », rappelle dans un grand sourire Euriel Montigny. Cette nounou et ses trois collègues voulaient depuis longtemps s’associer pour offrir une nouvelle forme de garde. De 5 h 30 à 22 h 30, du lundi au vendredi, les professionnelles se relaient pour offrir une grande amplitude horaire et des activités variées.

Du sur-mesure

Hier matin, la petite Ysambre est arrivée à 5 h 45 car sa maman prend régulièrement le train pour travailler à Paris. Clara, fille d’infirmière, est arrivée à 6 h 20. « On a des parents qui travaillent en maison de retraite, d’autres le samedi. Les besoins ne manquent pas », énumère Paulette Haye. La benjamine a 7 mois, l’aîné est un adolescent de 14 ans, polyhandicapé.

Dans la grande salle de vie, une petite dizaine de bambins s’égaille joyeusement. Les mois passés à monter le dossier d’agrément au Conseil général et à trouver un logement sont récompensés. « C’est le lieu rêvé », se réjouissent les quatre assistantes maternelles qui ont trouvé leur bonheur auprès d’Émeraude habitation, avec le soutien de la mairie de Saint-Malo.

« On a trois chambres, une salle de bain accessible en fauteuil roulant, une pièce pour faire des activités comme la peinture et même des toilettes et des lavabos de petite taille », énumère Kathy Veyrier

« On a tout de suite adhéré à l’idée mais ce n’était pas évident de trouver le logement adéquat », détaille Mickaël Lehardy, directeur relations clientèle d’Émeraude Habitation. Il fallait répondre à de nombreuses normes strictes pour accueillir le jeune public. Le bailleur social a investi 16 000 € de travaux, répercutés pour une petite partie sur le loyer dans les années à venir. « C’est un atout pour le quartier », analyse le directeur. « On a encore des places en horaires décalés et le samedi », invitent les nounous.

Contact : Malo’Malice, 02 99 56 51 80.

Karin CHERLONEIX. Source : Article Ouest-france du 11 mai 2012