Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LES PIT’ CHOUNS MAM (PERRIGNY SUR ARMANCON, 89)

LES PIT’ CHOUNS MAM (PERRIGNY SUR ARMANCON, 89)

Une Maison d’assistantes maternelles vient d’ouvrir à Perrigny

mardi 2 octobre 2012, par Maryvonne

Elles ont voulu rompre leur isolement tout en proposant un accueil optimal aux familles. Depuis la rentrée, deux assistantes maternelles agréées gardent ensemble les enfants dans un bâtiment mis à disposition par la commune de Perrigny.

Une Maison d’assistantes maternelles vient d’ouvrir à Perrigny

Elles ont voulu rompre leur isolement tout en proposant un accueil optimal aux familles. Depuis la rentrée, deux assistantes maternelles agréées gardent ensemble les enfants dans un bâtiment mis à disposition par la commune de Perrigny.

ncée le 3 septembre dernier, la première Maison d’assistantes maternelles (MAM) du Tonnerrois - et seulement la troisième de l’Yonne - connaît un démarrage encourageant. Parents, enfants, assistantes maternelles et collectivités, tout le monde semble trouver son compte dans cette structure.

Simone Dubois et Chantal Marchi, les deux assistantes maternelles agréées à l’origine de cette MAM, gardent une huitaine d’enfants des villages de Perrigny-sur-Armançon, Aisy et Cry non plus à leur domicile mais dans un bâtiment mis à disposition par la commune de Perrigny. « Le fait de dissocier le travail de la maison est un plus »

Les deux nounous, qui souhaitaient sortir de leur isolement tout en accueillant les jeunes enfants dans les meilleures conditions possibles, ont pour cela créé l’association Les Pitchouns.

Les municipalités de Perrigny, Cry et Aisy ont soutenu à fond ce projet associatif. « Sans leur aide, la MAM n’aurait pas pu se mettre en place, relève Chantal Marchi. C’est un projet important qui a demandé un gros travail en amont, en collaboration avec le Relais d’assistantes maternelles (RAM) de la communauté de communes. Sophie Guérin, sa responsable, s’est beaucoup impliquée dans ce projet. » Il a fallu presque deux ans pour monter ce dossier.

Cuisine, chambre, salle d’évolution… L’endroit est complètement aux normes et sécurisé. Quand il fait beau, les pitchouns peuvent même manger dehors et jouer dans le jardin.

Les jeunes enfants sont accueillis, selon les jours, de 7 à 19 heures. Des petits ateliers, des jeux ou des moments calmes leur sont proposés. D’ailleurs, un signe ne trompe pas : certains petits pleurent au moment de repartir avec leurs parents et tous ont le sourire quand ils arrivent. « Noah est heureux de venir ici. Et, on le sent beaucoup plus épanoui », remarque sa maman.

« Les parents sont très satisfaits car le lieu est vraiment adapté à ce que l’on fait. Et, c’est un mode d’accueil favorable au développement des petits car, ici, ils côtoient des enfants de tous les âges », expliquent les "nounous".

Sur le plan pratique, les parents n’ont pas à effectuer de nouvelles démarches. Ils restent les employeurs. « Les tarifs sont les mêmes et nous sommes chacune agréée pour accueillir quatre enfants. »

Pas de télé, de voisins qui passent, de téléphone qui sonne ou de problèmes familiaux à régler. Chantal Marchi et Simone Dubois viennent au travail et laissent leur vie à la maison. Ce qui a un effet psychologique positif pour certains parents. « Pour nous aussi, le fait de dissocier le travail de la maison est un plus. Nous sortons de chez nous, nous voyons autre chose. Travailler à deux, c’est beaucoup plus agréable, rassurant même, car on souffre vraiment d’isolement quand on est assistante maternelle enfermée à la maison », confie Chantal Dubois.

Leur objectif désormais est de travailler à trois. D’ailleurs, les locaux de la Maison d’assistantes maternelles pourraient s’agrandir de sorte à ce que 12 enfants y soient accueillis dans des conditions optimales.

Contact. 03.86.55.26.37.

Source : L’YONNE.FR 2 octobre 2012