Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LES P’TITS CROCOS (Wattrelos, 59)

LES P’TITS CROCOS (Wattrelos, 59)

Wattrelos : quatre nounous décident d’exercer sous le même toit... et en famille

lundi 7 septembre 2015, par Maryvonne

Wattrelos : quatre nounous décident d’exercer sous le même toit... et en famille

La ville de Wattrelos compte désormais trois Maisons d’assistantes maternelles (MAM) en activité. Dernière à ouvrir, celle des P’tits crocos, rue Magenta. Dans une maison entièrement rénovée, Amélie, Anaïs, Adeline et Stéphanie pourront accueillir jusqu’à 12 enfants. Particularité : c’est une affaire de famille.

C’est l’originalité de cette troisième MAM wattrelosienne. Sous le toit des P’tits crocos, les quatre nounous font partie de la même famille. Il y a les trois sœurs : Amélie Roussel, Adeline et Anaïs Delmotte. Puis la cousine, Stéphanie Baurain. Les jeunes femmes, âgées de 23 à 36 ans, avaient toutes une profession en lien avec la petite enfance. Sauf Amélie, qui a fait naître le projet.

Tout est parti d’un plan de départ volontaire. Amélie travaillait pour une société de crédit, qui a opéré une coupe dans ses effectifs. « J’en ai profité, commente-t-elle. J’avais pour projet de devenir assistante maternelle et l’on m’a financé le CAP petite enfance. » Elle s’intéresse d’abord à la micro-crèche. Et se ravise, après une visite du salon du bébé à Lille : « C’est là que j’ai découvert qu’existaient les MAM, moins contraignantes et moins compliquées à mettre en place. »

Un an et demi de travaux Les démarches sont enclenchées en février 2013. Les quatre Wattrelosiennes s’attellent au montage de leur dossier, à déposer auprès des services du Département. L’été suivant, elles trouvent une maison, achetée par la famille. Place alors aux travaux : « On a tout mis à terre, se souvient Amélie. En tout, ça nous a pris un an et demi. »

Résultat, un vaste rez-de-chaussée s’est paré de couleurs vives et deux chambres ont été créées à l’étage, pour une utilisation uniquement professionnelle. « La MAM permet ainsi d’éviter l’isolement de la nounou. » Et c’est un mode de garde qui plaît également aux parents. « Car leur enfant conserve cette proximité avec l’assistante maternelle, tout en bénéficiant d’un accueil collectif. » Sans oublier que le tarif pratiqué reste celui des nounous.

Déjà complet Les jeunes femmes ont remis leur dossier au conseil départemental en décembre 2014, les travaux se sont terminés quelques mois plus tard, en juin. « Ça a été tout de même assez rapide, nous avons reçu notre agrément pour ouvrir le 31 août. » Actuellement, seules Amélie et Anaïs sont assistantes agréées et autorisées à recevoir six enfants. Quand Adeline et Stéphanie les rejoindront, a priori en décembre, la capacité d’accueil sera doublée. Mais plus de places disponibles pour le moment, leur planning est déjà complet.

Solidarité entre MAM En tout, on devrait compter trois ouvertures de MAM cette année à Wattrelos. Pour rappel, la structure pionnière reste Pirouette cacahuète (rue Louis-Dornier, dans le centre), qui a accueilli ses premiers enfants en septembre 2014. Du côté des MAM agréées en 2015, on joue la carte de la solidarité. Notamment pour se donner des conseils, au vu des démarches administratives assez fastidieuses. C’est ainsi que les nounous des P’tits crocos ont été contactées par celles d’1.2.3 Petits pas (rue Leruste, à Beaulieu). Gwendoline Hennart, Nathalie Puype et Marie-Line Delefosse ont, elles, pu ouvrir dès le 15 juin dernier. Alors que les travaux des P’tits crocos (rue Magenta) étaient en cours, Amélie, Anaïs, Stéphanie et Adeline se sont rendu compte qu’à quelques pas de là, une autre MAM était en projet. Il s’agit de Nounous et compagnie (rue Henri-Briffaut). Ici aussi, c’est un regroupement de quatre assistantes maternelles, qui devrait bientôt être agréé. Ce samedi, les professionnelles des trois MAM ont décidé de tenir une « première réunion » pour échanger. Plusieurs nounous sous le même toit (au maximum 4), c’est un mode de garde qui tend à se développer dans le département (42 MAM au 31 mai). Il n’est autorisé que depuis cinq ans. Portes ouvertes des P’tits crocos le samedi 26 septembre, de 10 h à 16 h, au 44, rue Magenta. Renseignements sur la page Facebook MAM Les P’tits Crocos.

Source : La Voix du Nord.fr du 7 septembre 2015