Accueil du site > Presse > Projets MAM > LES P’TITS CLOWNS (St Fraimbault de Prières, 53)

LES P’TITS CLOWNS (St Fraimbault de Prières, 53)

Les assistantes maternelles auront leur maison - Saint-Fraimbault-de-Prières

jeudi 3 février 2011, par Maryvonne

« Les p’tits clowns ». C’est sous ce nom qu’une maison des assistantes maternelles (Mam) va voir le jour, dans la résidence des Prés Fleuris. Validé par le conseil municipal, le projet a été proposé par trois assistantes maternelles : Catherine Garry, Karine Monsallier et Nadège Boittin. « La société exige aujourd’hui de s’adapter aux accueils de plus en plus atypiques et ponctuels, indiquent-elles. Or aucune structure de la commune n’y répond ».

Pour porter leur projet, les trois « nounous » ont créé leur association, baptisée « Comme à la maison ». Dans leur Mam, elles soulignent que les enfants seront accueillis « dans un environnement adapté à leur âge ». Les avantages sont multiples et partagés : approche de la vie en collectivité, meilleure disponibilité des assistantes et échanges d’expériences, activités plus variées, grande amplitude d’horaires, accueil d’urgence.

Le lieu s’adressera aux enfants de zéro à six ans. Le projet vise une capacité d’accueil de douze places en simultané. Les horaires seront fixés en fonction des demandes des parents. « La maison pourra aussi accueillir des enfants des communes extérieures », précise Catherine Garry.

L’architecte est désigné

Bâtie de plain-pied, la maison pourrait recevoir un enfant handicapé. « Elle serait aussi un lieu d’écoute et d’échange pour tous les parents qui éprouvent le besoin d’être conseillés », ajoutent-elles.

Le conseil municipal a décidé de construire le pavillon. L’association en sera locataire. Un cabinet d’architecte mayennais vient d’être désigné, parmi trois candidats. Le comité de pilotage se compose du maire Hubert Moll, d’un adjoint et bien sûr, des trois assistantes maternelles.

Catherine, Nadège et Karine rappellent que la commune s’est agrandie, avec deux lotissements de 21 et 27 parcelles, et qu’un nouveau terrain est prêt pour en construire un nouveau. « Saint-Fraimbault compte une dizaine de naissances par an. Elle est en pleine croissance ! »

Julien BELAUD.

Source : Ouest-France du 29 janvier 2011