Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LES ENFANTS D’ABORD (Agneaux 50)

LES ENFANTS D’ABORD (Agneaux 50)

Bilan positif pour la maison des assistantes maternelles - Agneaux

mercredi 16 février 2011, par Maryvonne

Bilan positif pour la maison des assistantes maternelles - Agneaux

Trois questions à...

Nathalie Blouet et Maryvonne Besneville, assistantes maternelles de la maison « Les enfants d’abord ».

Pouvez-vous nous rappeler en quelques mots comment fonctionne cette structure ?

Le 1 er mars 2010, nous avons ouvert cette structure, première maison des assistantes maternelles du département après 20 mois d’attente. Nous sommes trois assistantes maternelles, avec Catherine Lebosset, qui ont choisi de mettre en commun notre lieu de travail ainsi que les charges. Nous sommes cependant chacune responsable de nos enfants, 3 ou 4 selon l’assistante avec chacune nos contrats de travail, nos jours de congés et nos horaires propres.

La maison des assistantes maternelles est une structure privée, nous ne sommes pas une crèche et nous ne touchons pas d’aides. La structure est à ce jour au complet, nous avons beaucoup de demandes. Les parents apprécient que les enfants soient déjà sociabilisés avant d’entrer à l’école grâce au nombre d’enfants présents dans la structure et le fait que trois assistantes travaillent dans les mêmes locaux a un côté rassurant.

Quel bilan pouvez-vous tirer de cette première année ?

L’année on ne l’a pas vu passer ! On a appris à travailler ensemble et ça se passe on ne peut mieux. Travailler seul, c’est offrir moins de moyens et moins de possibilités aux enfants. En ce qui nous concerne c’est très appréciable de pouvoir dissocier notre vie personnelle de notre vie professionnelle.

Quels sont vos projets pour l’année à venir ?

Nous aimerions trouver des moyens pour améliorer la structure, pour pouvoir acheter de grands tapis et une aire de jeux pour développer la motricité des enfants que nous gardons. Grâce à la maman d’un ancien petit que l’on gardait, nous disposerons bientôt d’un jardin pédagogique avec un sentier sensoriel.

Source : Ouest France du 16 Février 2011