Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LE JARDIN DES COCCINELLES (Nissan Les Ensérunes, 34)

LE JARDIN DES COCCINELLES (Nissan Les Ensérunes, 34)

Inauguration de la Maison des assistantes maternelles : le jardin des Coccinelles

lundi 17 janvier 2011, par Maryvonne Papouin

Karine, Nathalie et Valérie vont accueillir jusqu’à 12 enfants.

Il y a eu beaucoup de visiteurs au 9 rue Alphonse-Daudet, où Karine, Nathalie et Valérie inauguraient et présentaient leur toute nouvelle Maison d’assistantes maternelles (MAM) "Le jardin des coccinelles".

Une villa de plain-pied, de 130 m2 équipée et aménagée, propose un accueil différent pour les bambins de 0 à 6 ans. Cette équipe de trois assistantes maternelles volontaires et efficaces anime la MAM par des activités variées dans un projet pédagogique du Dr Carsuzaa : stimulation, éveil, développement psychomoteur, peinture…, une préparation vers l’étape suivante, l’école.

Ce nouveau type de structure multi-accueil permettra, sur de larges plages horaires, de recevoir 12 enfants.

Cet endroit offrira aux parents un lien parfait, respectant le rythme de chaque enfant dans un esprit familial.

Ils pourront bénéficier des aides de la Caf, PAGE ou MSA.

Source : Midi Libre du 18 Octobre 2011

Le 17 janvier dernier, la première Maison d’assistants Maternels (MAM) a ouvert ses portes à Nissan Les Ensérunes, dans l’Hérault. Créée par l’association « le Jardin des Coccinelles », elle accueille actuellement neuf enfants gardés par 3 assistantes maternelles.

La MAM est une structure à mi-chemin entre accueil collectif et individuel. Concrètement, Karine, Nathalie et Valérie gardent toujours les enfants à leur domicile mais se déplacent plusieurs fois par semaine dans ce lieu commun. Pour elles, la journée passe plus rapidement, entre jeux partagés dans un environnement aménagé et adapté, repas en commun, tâches administratives pendant la sieste. Pour les bambins, qui peuvent être gardés jusqu’à 10 ans par une assistante maternelle agréée, ce mode de garde est bénéfique. « Les plus grands entraînent les plus petits. Chez moi, une petite ne mangeait pas seule, maintenant si. Une collègue avait du mal à faire faire la sieste à un des enfants, désormais, il n’y a plus de problème car il voit les autres dormir » affirme Karine Bringuier, une des assistantes maternelles agréées de la MAM. Les parents qui bénéficient d’horaires plus larges ont par ailleurs l’esprit tranquille lorsque par exemple l’assistante maternelle est malade. Sa collègue de la MAM peut prendre le relais quelques jours à son domicile - son enfant la connaît déjà - ou au sein de la structure. Son environnement n’est pas perturbé.

Source : Familles Rurales

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License