Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LE COCON DES ENFANTS (GUICHEN, 35)

LE COCON DES ENFANTS (GUICHEN, 35)

Maison des assistantes maternelles, « le cocon des enfants » - Guichen

vendredi 5 octobre 2012, par Maryvonne Papouin

Maison des assistantes maternelles, « le cocon des enfants » - Guichen

Reportage

Adossée à un petit bois, la première maison des assistantes maternelles (Mam) de Guichen jouit d’une situation idéale avec son bout de jardin de 250 m 2 . Depuis juillet dernier, trois assistantes maternelles y dorlotent des enfants âgés de 5 mois à 2 ans. Cette maison de 100 m 2 n’appartient à aucune des trois associées. Elles la louent afin d’y exercer leur métier... Il s’agit de la 4 e structure du genre montée en Ille-et-Vilaine, après Fougères, Saint-Jacques et Saint-Malo.

Sourire jusqu’aux oreilles, Élisabeth Rolland, Françoise Lebrun et Anne-Laure Delavigne ouvrent sans complexe les portes de leur « cocon des enfants ».

Il est plus de 14 h et c’est le calme plat : les petits sont à la sieste. L’heure pour les assistantes maternelles de ranger ou de donner un coup d’éponge sur la table de la salle à manger, qui a connu l’assaut d’une dizaine de loupiots affamés.

Monter une telle structure n’a pas été de tout repos : 18 mois de tâtonnement et de persévérance ! « On a dû monter un dossier auprès du conseil général et de l’Agence régionale de la santé. Mais la principale difficulté a été de trouver un logement qui réponde aux critères et qui soit conforme aux normes de sécurité et d’hygiène », expliquent les trois professionnelles agréées.

6 h 30 à 20 h 15

Une fois installées, il a fallu mettre en place une bonne organisation. Mais rien de bien insurmontable. Une affaire qui roule... même pour les parents... « L’avantage, c’est que l’on pratique des horaires atypiques : 6 h 30 à 20 h 15. Sinon, cela ne change rien pour eux : ils passent un contrat avec l’une de nous trois et la rémunèrent comme ils le faisaient auparavant. »

La réussite de ce projet tient au fait que ces femmes se connaissaient bien. « Nos enfants sont allés à l’école ensemble », expliquent Élisabeth et Françoise. Anne-Laure et Françoise ont passé ensemble leur CAP Petite enfance. Résultat : elles ont réussi à bâtir une maison du bonheur. « Nous sommes contentes de venir ici, c’est comme une deuxième maison », martèlent ravies les trois collègues-copines.

Source : Ouest-France du 5 octobre 2012

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License