Accueil du site > Presse > Projets MAM > LA MAM DES MINIPOUCES (sur Lombez et Samatan, 32)

LA MAM DES MINIPOUCES (sur Lombez et Samatan, 32)

Samatan. Maison d’assistantes maternelles en projet

mercredi 3 avril 2013, par Maryvonne

Une association a été créée, Les Mini-Pouces, pour gérer la MAM, présidée par Sandrine ; la vice-présidente est Corinne et la secrétaire-trésorière, Laurence.

Photo DDM Maia Alonso.

Sandrine Salviat, Corinne Gomez et Laurence Porcelli, trois assistantes maternelles qui reçoivent de jeunes enfants chez elles, ont monté un projet pour constituer une MAM (maison d’assistantes maternelles) sur Lombez et Samatan. En effet, des assistantes maternelles peuvent décider de se regrouper afin d’exercer leur profession ensemble au sein de maisons d’assistantes maternelles. L’accueil des enfants de 0 à 6 ans s’effectue alors au sein de ces maisons communes et non plus à leur domicile respectif. Les assistantes maternelles exerçant en maison d’assistantes maternelles doivent avoir un agrément les y autorisant. Les employeurs de ces assistantes maternelles restent les parents des enfants confiés. A ce jour, les démarches administratives accomplies et en possession de l’agrément, il leur manque un local. Après des démarches infructueuses auprès des municipalités des deux chefs-lieux qui considèrent leur projet avec intérêt mais ne peuvent fournir de toit, elles se sont orientées vers la communauté de communes. Le président Lefebvre se dit prêt à les aider financièrement, d’autant que le fonctionnement d’une MAM est plus économique que pour une crèche, environ 7 fois moins élevé pour un agrément de 12 enfants : « Nous pouvons mettre en commun nos compétences et séparer notre vie professionnelle de la vie familiale ». Bien des avantages se présentent dans cette forme d’accueil et de garde d’enfants : « D’abord, la grande amplitude d’horaire et la sécurité puisque nous fonctionnons à trois. Aucun problème en cas d’absence de l’une ou l’autre. Nous serons plus réactives aux besoins des enfants ». Le coût pour les familles reste le même, toujours en fonction de leurs revenus. « Les parents sont enthousiastes sur ce projet et ils nous soutiennent ». Cette maison recherchée doit être de plain-pied, uniquement sur Lombez ou sur Samatan, 100 m² minimum, avec 3 chambres et un jardin pour 750 € de loyer maximum.

Pour les aider à trouver cette maison, on peut contacter le 05.62.62.38.96 ou le 06.76.63.92.29.

Source : La Dépêche.fr du 2 avril 2013