Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LA MAISONNETTE (Jurançon, 64)

LA MAISONNETTE (Jurançon, 64)

"La Maisonnette 64" vient d’ouvrir ses volets à Jurançon

samedi 26 juillet 2014, par Maryvonne

"La Maisonnette 64" vient d’ouvrir ses volets à Jurançon

De gauche à droite, Estelle Guerin, Evelyne Darmoun et Pamela Granat entourées des enfants. (Roland Lecoint)

é d’une loi de 2011, le concept s’est largement développé en France. Pourtant dans les Pyrénées-Atlantiques, il n’existait encore qu’une seule maison d’assistantes maternelles (MAM) à Orthez. A Jurançon, Gelos et Pau, quartier du 14 juillet, il fallait donc oser le faire... et elles l’ont fait. Evelyne Darmoun, Pamela Granat et Estelle Guerin, trois assistantes maternelles se sont unies pour créer l’association "La Maisonnette-64" et ouvrir à Jurançon, cette première MAM.

Pour les enfants, la maison du bonheur

Dans une maison coup de coeur, rue Guindalos, 130 m2 sur trois niveaux, les trois femmes, aidées de bénévoles, ont tout refait à neuf, meublé, aménagé et décoré, sur leurs fonds personnels. Tout y est minutieusement adapté pour les enfants dans le moindre détail. Au rez-de-chaussée, deux salles de jeux colorées et pimpantes, boîtes à doudous bien rangées ont été installées. Les portes ont été supprimées pour faciliter courses à pieds et roulades de camions.

Dans la salle à manger attenante, les chaises se sont toutes mises à la hauteur des bambins. Flambant neufs, sanitaires, lavabo et WC font de même. La cuisine, toute neuve, est totalement sécurisée. Comme dit Pamela Granat : "l’âme de la maison pour le bonheur des petits, c’est aussi l’odeur du gâteau qui sort du four". A l’étage, trois chambres de 20 m2 chacune. Chaque enfant a son lit et toujours le même. Pour le noir dont les rêves ont besoin, des couvertures anti-feu occultent les fenêtres. Le 2e étage est exclusivement administratif et privé, sans accès pour les enfants. Aussi exigeante en matière de sécurité que pleine de charme et de joie, cette nouvelle maison a décidément tout pour plaire.

Source : La Républiquedespyrénées.fr du 26 Juillet 2014