Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > LA MAISON DES PETITS PIEDS (Choisey, 39)

LA MAISON DES PETITS PIEDS (Choisey, 39)

A la maison des Petits Pieds, trois nounous attendent les bambins

jeudi 9 octobre 2014, par Maryvonne

A la maison des Petits Pieds, trois nounous attendent les bambins

Les précédentes maisons d’assistantes maternelles créés dans le nord Jura sont toutes implantées dans un bâtiment communal ou des locaux mis à disposition par une administration. Ce n’est pas le cas de la Maison des Petits Pieds à Choisey. « On a adressé des courriers à toutes les communes alentours mais on nous a répondu qu’il n’y a pas d’argent pour la petite enfance », raconte Magali Chagrin.

Le projet verra malgré tout le jour à Choisey. Les trois assistantes maternelles louent l’appartement situé au-dessus du magasin de poêles à bois le long le long de la route nationale. Elles auraient difficilement pu espérer mieux : « On est face au centre commercial, près de l’hôpital… C’est pratique pour les gens qui viennent travailler à Dole ». Il a fallu cloisonner le coin cuisine, surélever le parapet du balcon ou encore installer des extincteurs.

« On aurait aimé ouvrir en septembre, mais tout cela a pris un peu de temps », ajoutent-elles, faisant découvrir les tapis de jeux installés dans la salle principale, l’aménagement d’une table à langer dans la salle de bain et la chambre transformée en mini-dortoir.

Après avoir exercé cinq années à domicile, Magali Chagrin avait cessé son activité pour se consacrer à la création de cette Maison d’assistantes maternelles. « J’avais envie de passer à cette formule pour sortir de chez moi ; la difficulté, c’était de trouver les bonnes personnes pour réaliser le projet », confie-t-elle. Titulaire d’un CAP petite enfance, Emilie Guyon était auparavant animatrice en centres de loisirs. Elle va apprécier d’avoir des horaires continus avec, par rapport à l’exercice à domicile, l’avantage de la rencontre avec des collègues. La troisième nounou, Delphine, quitte un emploi dans l’industrie. C’est aussi, pour elle, une solution intéressante : « Comme mon mari fait les postes, ce n’était pas possible de garder des enfants à la maison ». L’accueil d’enfants en Maison d’assistantes maternelles suppose, comme à domicile, une formation d’une durée de 120 heures ou d’être titulaire d’un CAP Petite enfance. Les trois associées ont aussi été soumises à un entretien avec un responsable de la PMI dont le but est notamment de vérifier leur capacité à travailler en équipe. Au terme de ces démarches, chacune dispose d’un agrément pour l’accueil de quatre enfants. La Maison des Petits Pieds pourra ainsi, en fonction des horaires souhaités par les uns ou les autres, répondre aux attentes d’une quinzaine de familles. « Les MAM sont toutes pleines ; il n’y a pas de raison pour que ce ne soit pas le cas ici », se dit Magali Chagrin. De nombreux parents sont en effet séduits par l’idée de placer leur enfant à une nounou qui exerce dans un cadre collectif.

Un enfant peut être accueilli par délégation en l’absence de l’assistante maternelle titulaire du contrat. Ce règlement pourrait toutefois évoluer. Afin d’éviter tout souci, Magali Chagrin et ses collègues demanderont aux parents qui amèneraient leur enfant de bonne heure certains jours et le récupèreraient tard d’autres jours de signer deux contrats. « On ajustera ensuite les horaires », expliquent les trois assistantes maternelles qui proposeront ainsi un mode de garde de 7h jusqu’à 19h.

La Maison des Petits Pieds ouvrira ses portes début novembre. Sept petits pensionnaires y sont déjà inscrits.

Source : la Voix du Jura du 9 octobre 2014