Accueil du site > Presse > Garde d’enfants : la Mayenne séduit la ministre

Garde d’enfants : la Mayenne séduit la ministre

lundi 20 octobre 2008, par Maryvonne

Nadine Morano, secrétaire d’état à la famille, a visité un site d’accueil pour enfants hier à Évron. Une initiative qu’elle veut généraliser partout en France.

« Pour nous c’est une satisfaction. J’attendais enfin que le métier d’assistante maternelle soit reconnu. » Sylvie Bidau est soulagée après le passage de Nadine Morano. La secrétaire d’état chargée de la famille a visité hier après-midi la maison des « P’tits géants ».

Ce site accueille les jeunes enfants en plein coeur du quartier René-Janin, à Évron. Et il est géré par quatre assistantes maternelles regroupées au sein d’une association. Mais, et c’est là la nouveauté à la mode mayennaise, ce n’est pas une crèche : les assistantes sont indépendantes et ne sont rémunérées que par les parents.

Nadine Morano est arrivée avec une conviction. « Ce que fait la Mayenne m’intéresse. Ce que votre département a développé, je veux le développer au niveau national. » Et elle martèle : « Il faut diversifier les modes de garde. » C’est-à-dire, les crèches d’entreprise qu’elle veut lancer à plus grande échelle, mais aussi les petites structures « comme celle-ci, à Évron, qui répond à une demande en milieu rural ».

Permettre aux mamans de travailler

Les parents sont gagnants de ce type de service.Comme le rappelle le maired’Évron, Joël Bedouet. « Nous avons deux grandes entreprises dans la commune, la Socopa et Bel. Et de nombreux parents commencent leur journée très tôt. »

C’est ainsi que la structure « Les p’tits géants » est ouverte de 4 h 30 à 21 h du lundi au vendredi et le samedi jusqu’à 13 h. « Cela permet aux mamans de travailler », lance Nadine Morano, qui ajoute. « Je sais de quoi je parle. J’ai trois enfants. »

La visite de Nadine Morano marque donc un changement. Le regroupement d’assistantes maternelles qui n’avait pas de vrai statut, est désormais reconnu. « Avant les assistantes maternelles travaillaient chez elles. Maintenant, nous pourrons travailler plus facilement ensemble », poursuit Sylvie Bidau.

Surtout l’État pourra aider au financement des projets. Nadine Morano a profité de sa visite pour annoncer une subvention de 25 000 € pour les 13 lieux d’accueil de ce type en Mayenne.

Devant le président du conseil général, Jean Arthuis, la ministre s’est montrée emballée par la politique familiale de la Mayenne « qui lui permet d’avoir le taux de fécondité (ndr : 2,18 enfants par femme) le plus élevé de France et un taux d’activité de 85 % chez les femmes. »

Jean-François VALLÉE.

Source : Ouest-France