Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > FÉES DES BULLES (URVILLE NACQUEVILLE, 50)

FÉES DES BULLES (URVILLE NACQUEVILLE, 50)

Urville-Nacqueville. La Mam Fées des Bulles ouvrira le 1er juin

lundi 11 mai 2015, par Maryvonne

Urville-Nacqueville. La Mam Fées des Bulles ouvrira le 1er juin

Une Maison d’assistantes maternelles (Mam) compte désormais parmi les structures d’accueil de jeunes enfants à Urville-Nacqueville. Un projet que la présidente de l’association Fées des Bulles, Sophie Orange, a pu aboutir grâce au soutien de ses proches, de son réseau et d’un accueil très favorable de la mairie. Ses deux collègues, Carole Jaffré et Cécile Andrieux, sont des connaissances de longue date, Urvillo-nacquevillaises, elles aussi. « On a les mêmes valeurs. Elles ont rejoint le projet avec enthousiasme. Nous voulons créer un endroit familial, ancré dans la vie locale et le faire vivre humainement et chaleureusement. Les locaux sont parfaitement adaptés : les pièces, les couleurs, la luminosité, le jardin exposé plein sud, le parking devant... Ça nous attendait ! »

Le plein d’idées

L’ancienne école accueillait jusqu’alors l’association Familles rurales qui a rejoint le secteur des écoles. L’un de ses intervenants, Régis Caudron continuera néanmoins à faire vivre le jardin participatif attenant à la Mam. « Ça pourra faire l’objet d’une interaction, remarque Sophie. Les petits feront le goûter pour les scolaires qui viendront visiter le potager. »

Les idées ne manquent pas pour faire découvrir aux enfants la vie locale : visite des complexes sportifs, participation aux activités initiées par Familles rurales et par le Relais d’assistantes maternelles (Ram) cuisine à base de produits locaux, vie de quartier. « Une maison d’assistantes maternelles, c’est un milieu où l’on veut que les enfants évoluent à leur rythme, s’épanouissent dans un milieu convivial entre enfants, parents et assistantes maternelles. Qu’il y ait un échange, une relation familiale, une écoute importante, comme une deuxième maison. On veut être complémentaires et participer à les éveiller socialement pour en faire de futurs adultes bien dans leurs baskets, épanouis », explique Sophie.

L’association les P’tiots du Val a déjà fait dons des jouets de l’ancienne halte-garderie de Querqueville. Des petits casiers à chaussures aux turbulettes dans le dressing, il ne manque plus que les bouts de choux pour faire vivre ce nouveau lieu. La maison pourra accueillir douze enfants entre 0 et 12 ans et ouvrira de 7 h 15 jusqu’à 18 h 30, avec une certaine flexibilité, dès le 1er juin. L’accueil d’urgence ou une garde ponctuelle seront étudiés en fonction des possibilités.

Source : ouest-France du 10 mai 2015