Accueil du site > Presse > Projets MAM > EN MAM’usant

EN MAM’usant

Les assistantes maternelles auront leur maison à Nanteuil

mardi 11 octobre 2011, par Maryvonne

Les assistantes maternelles auront leur maison à Nanteuil

L’ancienne mairie va devenir une maison d’assistantes maternelles, la quatrième dans les Deux-Sèvres. Ouverture prévue au plus tard en juin 2012.

Nous voulions rester dans le principe accueil familial, déclare Belinda Autin de Fomperron soutenue par les autorités départementales compétentes pour créer cette maison d’assistantes maternelles. Présidente de l’association En MAM’usant qui aura en charge la gestion de la MAM, très encadrée par la loi, avec ses deux collègues qui ont intégré ce projet, Belinda Autin a trouvé dans l’ancienne mairie de Nanteuil un vrai local adapté.

« D’une superficie de 120m², il est bien situé en centre bourg avec un parking dans une commune de 1.669 habitants. Il sera parfait pour accueillir des enfants à partir de 3 mois. Les périscolaires ne seront pas prioritaires », confie Belinda Autin qui planche avec Karine Gautier (Saint-Martin de Saint-Maixent), Maryvonne Girard (Azay le Brûlé), sur le règlement intérieur de la MAM. L’association En Mam’usant va gérer la structure après une convention signée avec la municipalité. Trois professionnelles qui s’investiront au quotidien dans la MAM en proposant des activités d’éveils et ludiques. « Quand l’une de nous sera absente, des enfants seront redirigés vers les assistantes maternelles nanteuillaises avec qui nous passerons un partenariat. Tout est prévu même des contacts avec la RAM. Nous aurons les mêmes tarifs horaires qu’une assistante à domicile. Il y aura un quota d’inscriptions réservé à Nanteuil. »

Douze enfants maximum

Jean-Marie Clochard maire veut boucler avant septembre 2011 le dossier travaux aménagements de cette maison. « Il faut casser à l’intérieur tout le rez-de-chaussée pour que tout soit près en janvier prochain, au plus tard en juin 2012. Les plans sont prêts. Il ne reste que le chiffrage de l’économiste. » Et de préciser  : « Ce sera la quatrième MAM en Deux Sèvres. C’est un mode de garde très souple pour les familles qui se situe entre la crèche et le domicile familial et qui pourra accueillir un maximum de 12 enfants encadrés impérativement par trois professionnelles. »

Source : la nouvelle république.fr du 8 juillet 2011http://varnish.2.67.preprod.novacti...