Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > CHEZ LES PETITS MOUSSES (Roëzé-sur-Sarthe, 72)

CHEZ LES PETITS MOUSSES (Roëzé-sur-Sarthe, 72)

La maison d’assistantes maternelles est ouverte - Roëzé-sur-Sarthe

lundi 11 octobre 2010, par Maryvonne

Marie-Michèle Morillon, Patricia Legendre et Peggy Vayer sont parvenues à réaliser leur projet, ouvrir une maison d’assistantes maternelles. Sur le papier, l’objectif pouvait paraître simple à atteindre. Pourtant, pour y parvenir, il a été nécessaire de remplir un épais dossier et de solliciter toutes les autorisations. L’aide de la municipalité a été précieuse pour franchir les différents obstacles.

Aujourd’hui la maison est ouverte, elle est installée dans l’ancien logement de fonction du receveur. Le bâtiment offre un espace d’accueil, deux lieux de repos, une aire de jeux, des sanitaires, une douche et une cuisine où peuvent être conçus les repas.

Une cour fermée permettra aux enfants de profiter des extérieurs par beau temps. « Nous avons pensé qu’il nous fallait faire évoluer notre profession en proposant de répondre aux besoins des parents, notamment en matière d’horaires atypiques. Ainsi, notre maison propose ses services de 5 h à 22 h. »

Le site est géré par trois assistantes maternelles qui fonctionnent avec un planning hebdomadaire, mis en place en fonction de l’emploi du temps de chaque famille. « Lorsqu’un parent décide de déposer un enfant ici, il signe un contrat avec l’une d’entre nous qui sera l’assistante maternelle référente. Celle-ci fera signer une autorisation aux parents pour permettre aux deux autres assistantes maternelles d’accueillir l’enfant, en cas d’absence de la référente. Il s’agit d’une garde partagée qui offre plus de souplesse. »

La commune a financé l’aménagement des lieux pour un montant de 5 000 €, les locaux, propriété de la collectivité sont loués pour un loyer de 350 €. À cela s’est ajoutée une subvention de la communauté de communes du Val de Sarthe pour une somme de 780 €. La fondation Créavenir du Crédit Mutuel a apporté son soutien à hauteur de 1 000 €.

Source : Ouest-France du 27 octobre 2010

Site : Chezlespetitsmousses