Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > CHEZ C.I.L (Villiers sur Marne, 94)

CHEZ C.I.L (Villiers sur Marne, 94)

La nouvelle maison d’assistantes maternelles fait l’unanimité

lundi 27 octobre 2014, par Maryvonne

La nouvelle maison d’assistantes maternelles fait l’unanimité

Nina et Hector font partie des premiers enfants qui sont accueillis dans les locaux de la Maison d’assistantes maternelles Chez Cil. (LP/L.P.)

Hector et Nina s’amusent comme des petits fous. Il faut dire que 120 m2 aménagés pour jouer, manger, faire des activités manuelles et se reposer, quand on a moins de trois ans, c’est le grand luxe ! Tous les deux font partie des six enfants qui... pour lire la suite cliquer sur le lien ci-dessous :

Source : http://www.leparisien.fr/espace-pre...

Hector et Nina s’amusent comme des petits fous. Il faut dire que 120 m2 aménagés pour jouer, manger, faire des activités manuelles et se reposer, quand on a moins de trois ans, c’est le grand luxe ! Tous les deux font partie des six enfants qui viennent d’inaugurer la maison d’assistantes maternelles (MAM) de Villiers, situé rue des Belles Vues. Ce nouveau dispositif, qui fait de plus en plus d’adeptes en France, a séduit Isabelle Fosse, Laure Faicourt et Céline Calvi, trois assistantes maternelles agréées. Le principe est simple : des nounous se regroupent dans des locaux adaptés pour lesquels elles payent un loyer auprès d’une ville, souvent à un prix avantageux. Les assistantes maternelles obtiennent en principe des agréments pour des enfants supplémentaires, du fait de locaux plus grands. « Ici, nous allons pouvoir accueillir 16 enfants, alors que nous en gardions trois chacune quand on travaillait chez nous, explique Laure Faicourt. Le fait de garder un enfant en plus paye le loyer. L’intérêt n’est pas tellement financier, mais cela nous permet de travailler ensemble et pas chez nous. » « On n’est plus seules avec les enfants et on se sent considérées comme plus professionnelles, même par nos familles, du fait d’aller au travail le matin », ajoute Céline Calvi.

Les enfants, eux, bénéficient d’une sociabilisation plus grande que chez une assistante maternelle seule. Et aussi de locaux très adaptés. « Le lieu a été entièrement rénové pour nous accueillir et adapté aux tout-petits, précise Isabelle Fosse. Nous avons ensuite mis chacune 1 000 € pour équiper et décorer la MAM. »

Le lieu est maintenant très agréable, avec une grande véranda comme salle de jeux. « Ce projet m’a beaucoup plu parce que c’est comme une mini-crèche, qui prépare les enfants en douceur à l’arrivée à l’école », estime Benjamin, le papa d’Hector. Pour les parents, peu de changement par rapport à une assistante maternelle classique : leur enfant est toujours sous la responsabilité de l’une d’entre elles, qui reçoit sa rémunération comme avant. Les trois assistantes ont cependant harmonisé leurs tarifs. « C’est un compromis parfait entre la crèche et le cocon que représente la maison d’une assistante maternelle », confirme Jérôme, le papa de Nina.

Séduite également, la ville a appuyé le projet. C’est sa société d’économie mixte Semavil qui a fait pour 150 000 € de travaux dans ses locaux et les loue à la MAM Chez Cil. « On espère que d’autres pourront s’installer ainsi quand des locaux se libéreront ou au pied d’immeubles neufs qui se construiront, insiste le cabinet du maire. Les places supplémentaires créées par ce système permettent de répondre aux demandes des habitants. Nous proposons ainsi tous les modes de gardes possibles. » Une nouvelle crèche devrait également ouvrir ses portes à Villiers en 2016, rue du Général-Leclerc

Source : Article le Parisien