Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > AVANT D’ETRE GRAND (LOUDEAC, 22)

AVANT D’ETRE GRAND (LOUDEAC, 22)

Loudéac. Elles ont créé une maison d’assistantes maternelles

vendredi 14 septembre 2012, par Maryvonne

Loudéac. Elles ont créé une maison d’assistantes maternelles

À mi-chemin entre la crèche et l’accueil à domicile, la Maison d’assistants maternels séduit de plus en plus de professionnels. L’une des dernières en date ? « /Avant d’être grand/ » à Loudéac (Côtes d’Armor).

La petite maison de la rue Louis-Lavergne à Loudéac (Côtes d’Armor) ne paie pas de mine. Seul détail intriguant, les dessins d’enfants sur les vitres. Bienvenue à la Maison d’assistantes maternelles de Loudéac, « Mam » pour les intimes. C’est la première du genre dans le secteur. « À notre connaissance, nous ne sommes que quatre dans le département », indiquent Jeanine Moisan et Thérèse Michel, les deux assistantes maternelles initiatrices d’Avant d’être grand.

LE PRINCIPE

Rien de plus simple. « Ce sont deux à quatre assistants maternels autorisés à travailler ensemble hors de leur domicile. » Jeanine et Thérèse peuvent accueillir jusqu’à huit enfants en même temps. Et pas question de démultiplier les contrats à temps partiel avec les familles. « On veut s’attacher à eux. Pour nous, c’est important d’accompagner les parents dans l’éducation de leurs enfants. »

Mais de l’idée à la réalisation, c’est un vrai parcours du combattant. « Il y a eu quelques galères pour monter Avant d’être grand, reconnaît Thérèse. Heureusement, nos proches nous ont soutenus. » Le mot d’ordre dans ces cas-là ? La débrouille ! « On a été voir d’autres « Mam » et on a tapé à de nombreuses portes », ajoute Jeanine. Jamais il n’a été question de baisser les bras. « Une maman nous a dit un jour : le bébé sera d’autant plus beau que la grossesse a été difficile. »

Un gros investissement

Leur « coup de coeur professionnel », elles en parlent avec fierté et ça se comprend. À peine rentré dans le pavillon, leur hôte est invité à explorer les lieux. Toutes les pièces y passent. Des chambres au salon en passant par le bureau. Tout est pour les bouts d’choux. « C’est leur maison. Ils ont une salle de vie et d’éveil, deux chambres de quatre lits, un atelier... » Et le coin des grandes ? « Non, toutes les pièces sont pour eux. » Et ça se voit. Absorbée par son dessin, la petite Léna ne bouge pas du petit bureau. Tout le contraire de Baptiste, en garde périscolaire, qui s’amuse avec tous les jouets à portée de main.

Complètement mordues par leur boulot, Jeanine et Thérèse n’ont pas hésité à se lancer malgré le « gros investissement personnel de temps et d’argent ». Location de la maison, mise aux normes obligatoires avec la pose de linoléum et de barrières. L’installation a un coût. « Ce sont beaucoup de frais à notre charge.  »

« Mieux pour les parents et les enfants »

Qu’importe, le jeu en vaut la chandelle. « Ce n’est pas seulement pour notre qualité de vie professionnelle, c’est aussi bien mieux pour les parents et leurs enfants. » De quelques semaines à plus de trois ans, tous les âges se côtoient. « On peut faire des activités différentes et adaptées. L’une de nous deux part en balade avec les tout-petits pendant que l’autre réalise un atelier avec les plus grands. »

On a beau chercher, pas de vice caché. Les deux assistantes maternelles en sont convaincues. L’avenir des Mam ne fait que commencer. « C’est voué à se développer. Ce qu’on espère ? Que les portes que nous avons réussi à enfoncer permettent à d’autres de se lancer. »

Maison d’assistantes maternelles « Avant d’être grand », à Loudéac, tél. 02 96 28 43 35. Du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h 30. Mélanie BÉCOGNÉE

Source : Ouest-France entreprise du 14 septembre 2012