Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > AU PAYS DES DOUDOUS (SCEAUX SUR HUISNE, 72)

AU PAYS DES DOUDOUS (SCEAUX SUR HUISNE, 72)

Sceaux-sur-Huisne. La maison d’assistantes maternelles propose une large amplitude horaire

jeudi 13 décembre 2012, par Maryvonne

Des "nounous" regroupées sous un même toit. Un nouveau concept de garde d’enfants qui séduit. D’autres projets sont en cours à Connerré, Le Breil-sur-Merize et Savigné-l’Evêque.

Sceaux-sur-Huisne. La maison d’assistantes maternelles propose une large amplitude horaire

Une solution innovante. Un concept qui existait déjà dans des départements voisins. Quatre assistantes maternelles de Sceaux-sur-Huisne ont décidé de le porter : la Maison d’assistantes maternelles Au pays des doudous a ouvert ses portes le 2 juillet. Avec une très large amplitude horaire, elle est, de fait, plus accessible pour certains parents. Aujourd’hui, les trois femmes qui la composent accueillent douze bambins en simultané. « Nous avons mis deux ans à monter ce projet. Notre but, c’était de se regrouper pour nous couper de l’isolement », explique Aurélie Gendron, présidente de l’association qui gère la structure, et assistante maternelle agréée. Large amplitude horaire Avec ses deux collègues, Bénédicte Fosse, secrétaire, et Catherine Marie, trésorière, elles accueillent donc des enfants âgés de deux mois et demi à 6 ans, de 6 h 30 à 20 h 30 du lundi au jeudi et de 6 h 30 à 20 h le vendredi. Une large amplitude horaire. Un atout pour les parents. « Nous avons voulu répondre à une demande existante. En réalité, ils gardent les mêmes avantages d’une nourrice à domicile. Sauf que ce n’est pas un bout de salon mais une réelle maison d’habitation que nous offrons à leurs enfants, laquelle a nécessité 200 000 euros de travaux par la municipalité. Avec, en plus, l’éveil, la socialisation et le développement de l’autonomie. » Un projet éducatif est en cours d’écriture. Il contient la création d’un jardin potager, la mise en place d’activités manuelles et sorties mais aussi, la vision des assistantes en matière d’acquisition de la propreté ou encore du rythme des enfants. Seize places ? Sur place, un coin repas et activités, un espace jeux pour les bambins qui se déplacent, et un endroit clôt pour les plus petits. À l’étage, trois chambres accueillent les enfants pour la sieste, en fonction de leurs âges. Tout est neuf, coloré, chaleureux. Et sécurisé. Les parents ne se sont pas fait attendre pour adhérer au concept. Aujourd’hui, la maison est complète. « Nous allons sûrement avoir une quatrième collègue, et ainsi augmenter notre capacité d’accueil à seize places, soit quatre enfants par assistante. Nous n’avons pas envie de refuser des places alors que nous venons d’ouvrir. » Budget supplémentaire Il est clair que l’accueil de la petite enfance sur le secteur est en souffrance. L’apparition des MAM est une des réponses à ce manque. Le conseil général de la Sarthe l’a bien compris. Pour répondre aux besoins en matière de mode de garde des jeunes enfants, notamment adaptés à des horaires atypiques, il a décidé d’aider les porteurs de projets de création ou d’extension d’accueils collectifs et de maisons d’assistantes maternelles. Notamment pour l’équipement ou l’acquisition de matériel. La collectivité départementale se fixe comme objectif l’accompagnement de 100 places d’accueils supplémentaires par an, soit la mobilisation d’une enveloppe annuelle de 60 400 euros. D’ailleurs, d’autres projets sont en cours localement : à Connerré, Savigné-l’Evêque et le Breil-sur-Merize. Carine Robinault Pratique. Au pays des doudous, 18 avenue du Général de Gaulle à Sceaux-sur-Huisne. Renseignements au 02 43 93 54 05 ou www.aupaysdesdoudous.fr

Source : L’Echo Sarthois.fr du 13 décembre 2012