Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > 3 MAM (PETIT BOURG, 971)

3 MAM (PETIT BOURG, 971)

Trois maisons d’assistants maternels à Barbotteau et à Bergette

mercredi 13 juin 2012, par Maryvonne

PETIT-BOURG Trois maisons d’assistants maternels à Barbotteau et à Bergette

Les dix assistantes maternelles n’ont pas caché leur joie après la signature de la convention et au moment de la photo souvenir.

Une convention a été signée mercredi entre la municipalité et les propriétaires des trois maisons d’assistants maternels ouvertes à Petit-Bourg. UNE MAM, C’EST 40 000 EUROS Pendant deux ans, les assistantes maternelles ont bataillé dur pour voir aboutir leur projet, comme l’a souligné Magguy Jean-Noël, une assistante maternelle, heureuse de voir leur persévérance récompensée. Toutefois, sans l’appui du maire et sans l’obstination du président de l’Agil, elles ont toutes reconnu que jamais que ce projet n’aurait pu aboutir. « Il s’agit de mutualiser les moyens, poursuit le président, mais également de rompre l’isolement des assistants maternels afin qu’ils améliorent la qualité de leur accueil et de leur travail grâce aux échanges ? » . Si la loi donne la possibilité aux assistants maternels de se regrouper, en revanche, Rudy Albina, formateur et consultant de l’Agil, regrette que la loi n’ait pas prévu le mode d’investissement. « Les maisons sont très souvent dans un état de délabrement qui nécessite des travaux importants et donc des investissements lourds. Et la plupart des personnes sont au chômage... » . À Petit-Bourg, la municipalité a pris en charge l’installation des Mam pour un coût de 40 000 euros. La plupart des maires souscrivent à l’idée de Mam sur leur territoire, car les besoins en garderie sont importants. « Les collectivités peuvent recourir aux fonds européens, au fonds rural..., poursuit M. Albina. Elles doivent pour cela se mobiliser. Nous avons rencontré le Directeur général des services du conseil général qui est prêt à tout mettre en oeuvre pour les communes bénéficient de cet apport financier » . La convention signée, les travaux peuvent démarrer. Les assistantes maternelles espèrent être à leur poste pour le mois de septembre.

Les propriétaires ont également signé, s’engageant à mettre à disposition leur maison pour une période de deux voire trois ans.

- REPÈRES
- 800 euros de loyer Les propriétaires ont mis leur maison à disposition des assistantes maternelles pour une durée de deux, voire trois ans. Le loyer est fixé à 800 euros maximum.
- Cinq Mam au total Trois Mam se sont ouvertes : deux à la section Barbotteau aux domiciles d’Arlette Judith et une, à Bergette, à la maison de Louisiane Agoston. En prévision, dans les cartons, deux constructions de Mam types. La municipalité versera 200 000 euros pour les travaux, l’équipement et l’aménagement des Mam.
- 10% d’apport Chaque assistante maternelle a participé financièrement à hauteur de 4 000 euros pour l’ouverture de la Mam ce qui représente 10% d’apport.

Source : Article France Antilles du 4 juin 2012