Accueil du site > Presse > Ouvertures MAM > 1.2.3. NOUNOUS (Montaubon de Bretagne, 35)

1.2.3. NOUNOUS (Montaubon de Bretagne, 35)

La maison des assistantes maternelles fonctionne bien - Montauban-de-Bretagne

vendredi 5 avril 2013, par Maryvonne

Deux Montalbanaises, Sylvie Guillorel (40 ans) et Brigitte Eon (45 ans) viennent d’ouvrir une Maison d’assistantes maternelles (MAM). La structure, unique dans le Pays de Brocéliande, s’appelle 1.2.3 nounous.

La maison des assistantes maternelles fonctionne bien - Montauban-de-Bretagne

Brigitte Eon et Sylvie Guillorel, en compagnie d’une partie des enfants qu’elles gardent chaque jour dans leur maison d’assistantes maternelles.

Entretien

Deux Montalbanaises, Sylvie Guillorel (40 ans) et Brigitte Eon (45 ans) viennent d’ouvrir une Maison d’assistantes maternelles (MAM). La structure, unique dans le Pays de Brocéliande, s’appelle 1.2.3 nounous.

Qu’est-ce qu’une MAM ?

Sylvie Guillorel (SG). Une MAM est une maison des assistantes maternelles, spécifiquement aménagée pour accueillir les enfants à partir de trois mois

Brigitte Eon (BE). Notre structure accueille actuellement sept enfants pour une capacité d’accueil de huit au total et est agréée par les services du conseil général

Exerciez-vous à domicile auparavant ?

BE. J’étais depuis 10 ans à domicile en tant qu’assistante maternelle. Pour l’anecdote, le premier enfant que j’ai eu en garde en tant qu’assistante maternelle était la fille de Sylvie !

SG. J’exerçais à domicile depuis cinq ans. Avec Brigitte, nous nous connaissions depuis de nombreuses années.

Pourquoi avez-vous créé cette MAM ?

SG. Ce projet, nous l’avons lancé il y a environ 18 mois. Pourquoi ? Pour ne plus travailler à notre domicile, avoir un lieu de travail, partir au boulot tous les matins.

BE. C’est plus agréable de travailler à deux, on s’entraide beaucoup. Pour les enfants également, c’est un plaisir de former un petit groupe.

Avez-vous bénéficié d’aides à l’installation ?

Nous n’avons reçu aucune aide financière dans ce projet. Nous payons un loyer à la municipalité, propriétaire de la maison. La commune a remplacé les sols et a fait les travaux de mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Nous avons réalisé tous les travaux de déco et l’aménagement.

Quel est le bilan après un mois de fonctionnement ?

Le bilan est très positif. En amont, les parents avaient tout de suite adhéré au projet. Malgré des charges plus importantes pour nous comme le loyer supplémentaire, l’eau et l’électricité, nous ne regrettons pas notre choix. D’autant plus que la MAM est bien située géographiquement, près des équipements publics.

Source : Ouest-France du 5 avril 2013